Un Progress à surveiller

Demain midi tous les regards seront tournés vers Baïkonour où une fusée Soyouz va être lancée avec à son sommet le 45ème cargo Progress¹ qui doit ravitailler la station spatiale internationale. Ce lancement est très important car de son succès va dépendre le prochain vol habité vers la station spatiale. En effet, suite au crash du 44ème cargo Progress qui a eu lieu en août, des investigations ont été menées et ont conduit à découvrir un problème au niveau du 3ème étage du Soyouz. Comme le lanceur Soyouz qui transporte un Progress est quasiment le même que celui qui transporte les astronautes, tout doit bien se dérouler demain pour envisager la reprise des vols habités vers la station spatiale.

Installation de Soyouz sur son pas de tir le 28 Octobre 2011. Credit : RSC Energia

Installation de Soyouz sur son pas de tir le 28 Octobre 2011. Credit : RSC Energia

Depuis 2009 la station spatiale héberge presque en continu six astronautes. Tous les trois à quatre mois, trois astronautes redescendent sur terre à bord d’une capsule Soyouz et trois nouveaux astronautes les remplacent quelques semaines plus tard.

Mais suite au départ le 16 septembre de Ron Garan l’américain, et des russes Aleksandr Samokutyayev et Andrei Borisenko, ils n’étaient plus que trois à bord de la station : l’arrivée des trois membres suivants initialement prévue le 22 septembre a été repoussée au 14 novembre suite au crash.

Le prochain vol habité à destination de la station spatiale est donc prévu pour le 14 novembre 2011. Trois nouveaux astronautes rejoindront les trois actuellement présents et ils se retrouveront de nouveau à six… mais seulement pendant quelques jours. En effet Mike Fossum l’américain, Sergey Volkov le russe et Satoshi Furukawa le japonais sont prévus de redescendre sur terre le 22 novembre 2011. L’équipage suivant ne doit rejoindre la station que le 21 décembre.

Donc, en cas d’échec du lancement de demain, non seulement le nouvel équipage ne rejoindra pas la station spatiale comme prévu le 14 novembre, mais en plus les trois membres actuellement présents redescendront comme prévu le 22 novembre, laissant la station spatiale inhabitée pour la première fois depuis les débuts de sa construction en 2000.

Même si cela est faisable, la station pouvant être « pilotée » depuis le sol, cela n’est pas très souhaitable. De nombreux problèmes pourraient survenir à bord sans que personne ne puisse les résoudre (incendie, fuite, dépressurisation suite à un impact de météorite…). D’autre part, comme la station est un laboratoire scientifique, l’absence d’astronautes à bord ne permettrait pas de poursuivre les expériences scientifiques en cours et à venir.

Un cargo Progress à l’approche de l’ISS. Credit : NASA

 

Retransmission du lancement

Il n’y a plus qu’à croiser les doigts et regarder le décollage en direct demain à 11:11 CEST (10:11 GMT) qui doit être retransmis par TV-TSENKI à partir de 9:11 CEST (8:11 GMT)

Liens supplémentaires

Un article en français sur le petit « boost » de l’ISS réalisé pour préparer l’arrivée du 45ème Progress et du prochain vol habité Soyouz prévu en novembre : http://fr.rian.ru/science/20111026/191679060.html

Un article en français sur le désarrimage du 42ème Progress et sa retombée dans l’atmosphère et l’océan prévu pour cet après-midi, 29 octobre 2011 : http://fr.rian.ru/science/20111029/191730512.html

 

¹ Le Progress constitue actuellement le seul moyen de ravitaillement de l’ISS avec l’ATV européen et l’HTV japonais.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.