J’ai capturé l’ISS et l’ATV-4 !

Une fois n’est pas coutume, je vais parler de moi.

En ce moment, l’ISS est visible toute la nuit. Pour l’apercevoir dans le ciel nocturne, quatre conditions doivent être réunies : qu’il n’y ait pas de nuages, qu’elle passe à portée de vue de votre lieu d’observation, que le soleil soit couché mais que l’ISS (ou plus exactement ses panneaux solaires) soit éclairée par celui-ci. Or ceci ne se produit que pendant quelques heures après le coucher du soleil et quelques heures avant son lever, lorsque l’ISS n’est pas encore passée dans l’ombre de la Terre. Mais en ce moment l’orbite de l’ISS suit plus ou moins la ligne de séparation jour-nuit de la Terre. Ce qui fait qu’elle est en permanence éclairée par les rayons solaires et on peut la voir toute la nuit. Les astronautes voient un coucher de soleil permanent.

Trajectoire de l’ISS dans l’après-midi du 6/06/2013 (Credit : iss.astroviewer.net)

 

Le ciel à Munich n’ayant pas été clément (c’est le moins que l’on puisse dire) depuis plus d’un mois, c’est avec grand plaisir que j’ai pu de nouveau observer le passage de la station à trois reprises dans la soirée d’hier. Un quatrième passage était visible à 3h du matin, mais je n’ai pas eu le courage d’attendre jusque là.

Lors du premier passage à 22h10, le soleil n’était couché que depuis environ une heure.

ISS, passage au dessus de Munich à 22h10 le 05 Juin 2013

Lors de son deuxième passage, à 23h46 (oui, quelques minutes avant le décollage d’Ariane 5 et l’ATV4, j’ai osé quitté mon ordinateur pour aller photographier l’ISS !), la nuit était déjà bien noire. Quoique cela soit tout relatif lorsqu’on habite à la périphérie d’une grande ville.

ISS, deuxième passage à 23h46 le 05 Juin 2013

Pour son troisième passage, à 1h23, je me suis fais avoir par l’humidité. J’avais laissé mon appareil à l’extérieur entre les deux passages et lorsque j’ai enlevé le capuchon de l’objectif, la buée est arrivée très vite. Mais finalement j’aime bien. Ca fait un style.

ISS, troisième passage à 1h23 le 06 Juin 2013

Mais le bouquet final, la chose que je ne voulais vraiment pas manquer hier soir, c’était le passage de l’ATV-4 Albert Einstein. J’avais eu l’occasion de voir son aîné, l’ATV-3 Edoardo Amaldi l’année dernière, mais je n’avais pas fait de photos. Hier soir, il n’était pas aussi brillant que la Station Spatiale et j’ai bien failli le manquer lors de son passage aux environs d’1h48 au dessus de l’Allemagne. Il en était à sa deuxième orbite depuis son lancement à 23h52 de Kourou (il s’était séparé de l’étage supérieur à 0h56 du coté de la Nouvelle Zélande). Certains ont même pu apercevoir l’étage supérieur qui le précédait de quelques degrés dans le ciel. J’ai beau scruter mes photos, je ne le vois pas. Sans doutes pas assez lumineux.

ATV-4 Albert Einstein, vu de Munich, à 1h48 le 6 Juin 2013

Je suis contente de mes prises de la soirée. Même si je regrette avoir eu besoin d’aller me coucher. Le dernier passage de l’ATV aux environs de 3h a semblé être brillant d’après certains observateurs. J’espère que le ciel va continuer à rester sans nuages pour encore quelques jours, au moins jusqu’à son amarrage à la station le 15 Juin.

 

Pour aller plus loin ….

Photos supplémentaires de l’ATV sur le blog de l’ESA
Super vidéo d’une caméra embarquée à bord d’Ariane 5 qui film tout le voyage du décollage jusqu’à la séparation de l’ATV. A voir !

2 commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.