Un nouveau rover chinois en route vers la Lune

Le lapin de jade (Yutu en chinois) est le nom donné dans la mythologie chinoise au lapin compagnon de la déesse de la lune, Chang’e. C’est également le nom choisi pour le nouveau rover lunaire qui a été lancé hier soir au sommet d’une fusée Long March 3B depuis la base de Xichang, au sud-ouest de la Chine. Le rover, accompagné par un atterrisseur, va s’insérer sur l’orbite lunaire le 6 décembre et sera déposé en douceur sur la surface à la mi-décembre sur un site de l’hémisphère nord appelé Sinus Iridium. Sa mission est prévue de durer trois mois.

La fusée Long March 3B transportant la sonde Chang’e 3 décolle de la base spatiale de Xichang (Chine) le 2 décembre à 17:30 UTC (Crédits : Reuters)

Le premier but de la mission est de pratiquer l’atterrissage sur la lune et d’explorer sa surface. Le deuxième but est d’envoyer sur Terre des images 3D et d’effectuer des analyses du sol lunaire. Pour réaliser sa mission, le rover va parcourir un territoire de 3km². Il possède également un télescope qui lui permettra d’observer les galaxies et d’autres objets célestes.

Le rover lunaire chinois Yutu (Crédits : Reuters)

Yutu est un rover sur six roues de 140 kilo, il possède deux « ailes » (ses panneaux solaires) et peut rouler à une vitesse de 200m par heure. Il est autonome mais pourra être contrôlé par les scientifiques sur Terre en cas de besoin.

Chang’e 3 est la troisième mission du programme lunaire chinois qui se décompose en trois phases : orbiter, atterrir et revenir sur Terre. Chang’e 1 en 2007 et Chang’e 2 en 2010 avaient envoyé deux orbiteurs. Chang’e 3 est donc la deuxième phase du programme qui consiste à atterrir sur la lune.

A savoir que l’Agence Spatiale Européenne apporte son support à la mission par l’intermédiaire de ses antennes relais. En effet tout au long de la phase de transit entra la Terre et la Lune, mais également pendant la descente sur la surface lunaire, les antennes fourniront un suivi de la trajectoire et enverront des commandes à la sonde pour le compte de l’agence spatiale chinoise. Lors des trajets effectués sur la Lune par le rover, les antennes de 35m de diamètre de Cebreros en Espagne et de New Norcia en Australie permettront de fournir aux chinois, avec une grande précision, la position de leur rover sur la Lune.

Pour en savoir plus…

La page en français de la mission lunaire Chang’e 3 sur le site de la télévision nationale chinoise.

La couverture complète en vidéo (en anglais) du lancement par la télévision nationale chinoise

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.