L-128 : Plantes, gènes et espace… Science intéressante !

L-128 : Samedi 19 Juillet 2014

En parcourant les photos des semaines passées, j’en ai trouvé quelques-unes venant d’un court entraînement sur l’expérience APEX-03 et j’ai pensé que je vous en parlerais un peu dans le journal de bord d’aujourd’hui.

Cette expérience sur les plantes utilise comme sujet l’Arabidopsis Thaliana, un modèle de plante classique pour la recherche. Comme nous en connaissons beaucoup sur la biologie moléculaire de l’Arabidopsis, c’est la candidate parfaite pour observer les changements qui sont induits par l’environnement du vol spatial ! En fait, il a été montré que l’expression des gènes change en réaction à l’apesanteur, conduisant à des modifications dans la structure des racines, la croissance et le remodelage de la paroi des cellules dans l’espace.

Pour APEX-03, des semis d’Arabidopsis seront envoyés dans l’espace dans des boites de Pétri, enveloppés dans un tissu sombre pour éviter une exposition à la lumière avant le début de l’expérience. Les boites seront ensuite insérées dans l’installation Veggie pour leur croissance – et voici quelques infos sur Veggie.

 

L-128 - Samantha Cristoforetti s'entraine sur l'expérience APEX-03

 

Différents échantillons pourront croître pendant un nombre de jours différent, avant que l’équipage ne prenne des photos  de l’état final et qu’il effectue la récolte et les opérations de fixation. Ce n’est pas une tâche difficile, mais cela demande une certaine attention : les racines sont très fragiles et vous ne voulez vraiment pas les endommager lorsque vous les sortez avec une pince de leur substrat nutritif gélatineux pour les insérer dans le tube de fixation (que vous pouvez voir sur la photo). Une fois qu’elles sont en sécurité là-dedans, vous installez un déclencheur et commencez à tourner une poignée pour déplacer un piston à l’intérieur du tube. Cela inonde la chambre contenant les échantillons de plante avec un conservateur chimique qui gèle l’état moléculaire de la plante.

Les tubes sont alors conservés dans le congélateur MELFI jusqu’à ce qu’ils puissent être ramenés sur Terre pour des analyses après vol.

 

Cette note est la suite d’une longue série de notes de Samantha Cristoforetti qui a entrepris l’écriture d’un journal de bord quotidien qui la mènera au jour de son lancement, pour le moment prévu le 24 novembre 2014.
La version anglaise (originale) peut être consultée sur son compte Google+ et la traduction italienne sur le site AstronautiNEWS. Toutes les photos postées sont sa propriété et proviennent de son journal de bord sur son compte Google+.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.