Mon premier lancement d’une fusée chinoise (Episode 1)

J’ai déjà visionné plusieurs lancements depuis 10 mois, mais aucun (à part le dernier d’Atlantis) ne m’a autant enthousiasmé que celui du jeudi 29 septembre 2011. Il s’agissait du lancement du module Tiangong 1, le module de test chinois, qui est le prélude à la construction d’une station spatiale. (Je vous invite à parcourir l’article de Brigitte sur le sujet).

Comme j’avais manqué un lancement deux jours plus tôt, je m’étais promis de ne pas manquer celui-là. Sauf que je ne savais pas du tout si ce serait retransmis et qui le retransmettrait. Je me suis souvenue que parmi la multitude de chaînes étrangères que comptait mon abonnement ADSL, se trouvaient quelques chaînes chinoises. J’ai allumé ma box ADSL et je suis tombée sur une émission de CCTV en anglais qui parlait du lancement. Une discussion sur Twitter avec Peter m’a fait me souvenir qu’un logiciel permettait de voir les chaînes ADSL sur mon PC et qu’il permettait de faire très facilement des captures d’écran. De là est partie l’idée de faire le livetweet avec des captures d’écran de la vidéo du lancement.

Une grande partie de mon enthousiasme est venu de ce livetweet (pour les non-initiés, le livetweet est le fait de raconter en direct sur twitter ce à quoi on assiste). Une autre raison à mon enthousiasme a été la présence de caméras embarquées sur la fusée, retransmettant des images époustouflantes de beauté. Je pense n’avoir jamais vu un lancement aussi beau.

Voici donc un résumé en images du lancement de la fusée Long March 2F et de la mise en orbite du premier module chinois Tiangong 1.

(les images sont clickables)

La fusée Long March 2F sur son pas de tir, 15 minutes avant le décollage

 

Allumage des moteurs et décollage

 

Vue sur les boosters

 

Séparation des boosters et du premier étage

 

Séparation de la coiffe

 

 

Moteurs du deuxième étage

 

Séparation entre la charge utile (le module Tiangong 1) et le 2ème étage

 

Et maintenant que le module est largué, il peut voler de ses propres ailes (aidé par le soleil)

 

Et pour (re)vivre ce lancement en vidéo, rendez-vous sur youtube

 

3 commentaires

  • Reportage impressionant, les photos sont d’une merveilleuse qualité. Il faut se souvenir qu’on est temoin du début d’une nouvelle station spatiale. On peut la voir trainer sur les cieux (données précises sont disponibles via heavens-above.com). Elle n’est que de magnitude 2 (environ), donc loin de la luminosité de l’ISS, mais elle est visible.

  • Anne

    Oui, la retransmission était vraiment bonne. Je ne m’attendais pas à voir ça.
    Il faudrait que les nuages me laissent regarder le passage du module. Je vais guetter ces prochains soirs. Mais avec la pollution lumineuse qu’on a ici, pas sûre que je puisse bien le voir.

  • La luminosité de ce début de la station spatiale chinoise est faible comparée à la SSI. Bien sûr, la pollution lumineuse réduit les chances de la voir passer. Bonne chance (je ne l’ai pas encore vu comme elle était trop faible au dessus de l’horizon et maintenant les pluies et les nuages, aussi pendant les nuits, empêchent toute visibilité).

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.