NPP, nouveau satellite d’observation de la terre

Dessin d'artiste pour le lancement de NPP

source : spaceflightnow.com

Vendredi 28 Octobre 2011, une fusée Delta 2 doit être lancée de Vandenberg, une base de l’Air Force en Californie. La fusée a pour mission de positionner sur une orbite polaire un nouveau satellite américain d’observation de la terre, opéré par la NASA en partenariat avec la NOAA (National Oceanic and Atmospheric Administration).

Ce nouveau satellite, baptisé NPP (NPOESS Preparatory System), doit permettre de tester cinq instruments et capteurs ultra-modernes qui seront par la suite installés sur les satellite météorologiques de nouvelle génération (JPSS). Ceux-ci sont destinés à remplacer à long terme la flotte vieillissante des satellites d’observation de la terre du programme américain EOS

Le satellite NPP a un double objectif :

– Récolter des données qui alimenteront les modèles informatiques permettant d’effectuer à court terme des prévisions météorologiques. Pour cela il embarque deux instruments : le CrIS (Cross-Track Infrared Sounder) et l’ATMS (Advanced Technology Microwave Sounder) qui vont se baser sur la température, la pression et l’humidité de l’atmosphère pour créer des profils. A plus long terme ces instruments vont contribuer à la compréhension des phénomènes climatiques tels que El Nino et La Nina.

– Observer en continu sur du très long terme l’atmosphère, les océans et les surfaces terrestres afin de suivre les modifications liées aux changements climatiques. Les données récoltées iront s’ajouter à celles récoltées depuis des décennies par les précédents satellites d’observation de la terre. Pour cela le NPP va disposer de trois instruments supplémentaires :
Le VIIRS (Visible Infrared Imager radiometer Suite) va fournir des images visibles et infrarouges ainsi que des mesures radiometriques des surfaces terrestres, de l’atmosphère, de la cryosphère et des océans.
L’OMPS (Ozone Mapper Profiler Suite) va permettre de suivre l’évolution de la couche d’ozone et vérifier sa bonne santé.
Le CERES (Clouds and the Earth’s Radiant Energy System) va mesurer à la fois les radiations émises par le soleil et celles émises par la terre qui vont du haut de l’atmosphère vers la surface terrestre. Il va également déterminer quelles sont les propriétés des nuages en utilisant les mesures des autres instruments.

Ce satellite est le premier à combiner à la fois les prévisions météorologiques et l’observation du climat sur une même plateforme. Il permettra également d’observer des évènements ponctuels tels que les éruptions volcaniques, les inondations, les tempêtes tropicales…

Le NPP sera en orbite à 824 km d’altitude et réalisera un tour de la terre en 102 minutes. Avec 16 orbites par jour, il couvrira chaque jour la quasi-totalité de la terre.

Crédit Photo : Ball Aerospace

Crédit Photo : Ball Aerospace

 

Lancement en direct :

Pour suivre le lancement qui est prévu à 11:48 CEST, rendez-vous le 28 Octobre 2011 sur le site de NASA TV qui couvrira le lancement entre 9:00 et 13:00 CEST

Rendez-vous également sur Spaceflightnow pour une retransmission de NASA TV et des informations en temps réel sur la mission.

 

Credit : ULA (via spaceflightnow.com)

Credit : ULA (via spaceflightnow.com)

 

Liens supplémentaires :

Malheureusement pas de liens en français.
La mission NPP sur nasa.gov
La mission NPP sur le site du Goddard Space Flight Center
Des photos du montage de la fusée

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.