Premier lancement de Vega à Kourou

Après Ariane et après Soyouz depuis l’automne 2011, c’est maintenant au tour de Vega d’élire domicile à Kourou en Guyane française. Le dernier né des lanceurs de l’ESA réalisera son vol de qualification (son tout premier vol, nommé VV01) lundi 13 février 2012 entre 11h et 14h00 (heure de Paris).

Vega sur son pas de tir (Credits : ESA – S. Corvaja, 2012)

Vega sur son pas de tir (Credits : ESA – S. Corvaja, 2012)

Si tout se déroule comme prévu, cette petite fusée de 30m de haut, pas plus grande qu’un Étage à Poudre d’Ariane 5 (EAP ou booster en anglais), mettra en orbite pas moins de neuf satellites :

  • sept nano-satellites (des tout petits satellites en forme de cubes de 10cm de cotés et d’au maximum 1,3kg) qui vont permettre à des universités européennes (Espagne, France, Italie, Roumanie, Pologne et Hongrie) de faire des tests et des expériences dans l’espace
  • un nano-satellite ALMASat-1 au format CubeSat triple (au format d’environ 10x10x34cm et d’au maximum 4kg) qui doit permettre de tester l’architecture technique de ce nouveau format de satellite (CubeSat triple)
  • LARES (Laser Relativity Satellite), un satellite géodésique¹ de 400kg développé par l’université de Bologne en Italie pour le compte de l’Agence Spatiale Italienne.

 

La charge utile – La sphere (LARES) fait 36cm de diamètre pour près de 400kg ! (Credits : ESA)

La charge utile – La sphere (LARES) fait 36cm de diamètre pour près de 400kg ! (Credits : ESA)

Les satellites seront mis en orbite à 1450km d’altitude.

Vega vient donc compléter la gamme des lanceurs présents à Kourou et permettra de lancer des petites charges allant de 300kg à 2,3T en orbite basse (sur la même orbite, Soyouz « version Kourou » peut placer une charge de 9T et Ariane 5, une charge de 20T)

Vega est un lanceur à quatre étages : trois étages à poudre (ou propergol solide) et un étage à ergols liquides

Le lancement se déroulera de la manière suivante (pour les temps précis se référer au schema ci-dessous):

T0 : Allumage du premier étage (moteur P80FW)
T0+1mn55s : extinction du moteur et séparation du premier étage / allumage du second étage (moteur Z23)
T0+3mn22s : extinction du moteur et séparation du deuxième étage
T0+3mn38s : Allumage du 3ème étage (moteur Z9A)
T0+3mn43s : séparation de la coiffe
T0+5mn47s : extinction du 3ème étage et séparation
T0+5mn41s : allumage du 4ème étage (AVUM)
T0+8mn45s : Première extinction AVUM, injection sur l’orbite de transfert
T0+48mn7s : second allumage AVUM
T0+52mn10s : seconde extinction AVUM et injection sur la première orbite cible
T0+55mn5s : largage du satellite ARES
T0+1h6mn10s : 3ème allumage AVUM
T0+1h10mn34s : 3ème extinction AVUM et injection sur la seconde orbite cible
T0+1h10mn35s : séparation des 8 picosatellites à une altitude de 1458km et à la vitesse de 6.6km/s

 

Deroulement de la mission VV01

Credits: ESA – J. Huart, 2012

Vous pourrez suivre ce lancement en direct à partir de 10h40 (heure de Paris)

Watch live streaming video from eurospaceagency at livestream.com

Et hop, une petite photo pour terminer : les trois lanceurs côte à côte pris au CNES à Evry en septembre 2011

20120213 Ariane Soyouz et Vega

Ariane Soyouz et Vega

Liens supplémentaires :

La page web de Vega sur le site de l’ESA
Des infos sur Vega sur le site du CNES

¹ Relatif à la géodésie c’est à dire à la science qui étudie la forme et les dimensions de la terre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.