Tito : Un survol habité de Mars d’ici 2020 ?

Fascinant ! D’après l’annonce d’une conférence de presse postée sur plusieurs sites (ici et ), Dennis Tito, le milliardaire qui s’était payé une semaine de vacances à 20 millions de dollars à bord de la station spatiale internationale en 2001, prévoit de financer, via une nouvelle fondation à but non lucratif, un vol en direction de Mars pour 2018 ! Dans seulement 5 ans… L’annonce ne le précise pas, mais des rumeurs courent mentionnant la présence de deux personnes à bord de la capsule.

L’annonce indique également que la fenêtre de tir de 2018 va profiter d’un alignement favorable des planètes ce qui permettra d’optimiser le trajet. Si La fenêtre de tir est manquée, il ne se reproduira pas de nouvelle opportunité avant 2031.

Le but de l’expédition ne serait pas d’atterrir ni de se mettre en orbite autour de Mars, mais uniquement de faire un survol de la planète et un aller-retour en 501 jours. Il prévoit d’utiliser une capsule Dragon de la société SpaceX envoyée dans l’espace par une fusée Falcon-heavy, également de la société SpaceX. Beaucoup d’obstacles restent à surmonter en 5 ans :

Intérieur de la capsule Dragon (Credit : SpaceX)

 

Tout d’abord la version habitée de la capsule Dragon n’a pas encore été testée en conditions réelles. Seule la version cargo qui transporte du frêt effectue actuellement des aller-retour vers la Station Spatiale Internationale. La première capsule Dragon habitée devrait être envoyée dans l’espace au plus tôt mi-2015.
Puis, la fusée Falcon-Heavy n’a pas encore volé.

Falcon Heavy: The World’s Most Powerful Rocket from SpaceX on Vimeo.

Ensuite, il va falloir améliorer considérablement l’efficacité du bouclier thermique du Dragon, celui-ci n’étant actuellement prévu que pour une réentrée atmosphérique depuis l’orbite terrestre. La vitesse de réentrée pour un vol interplanétaire est beaucoup plus élevée, générant des contraintes physiques et thermales plus fortes sur la capsule.

Puis il faudra également améliorer les performances du bouclier anti-radiations afin de protéger les astronautes des radiations solaires et cosmiques rencontrées lors du voyage entre la Terre et Mars. Ceux-ci ne seront plus protégés par les ceintures de Van Hallen et ces radiations posent un réel danger pour leur santé. D’ailleurs pour le cas où le vaisseau traverserait une éjection de masse coronale (CME), les astronautes n’y survivraient pas, le bouclier ne serait pas suffisant pour les protéger.

Il faudra également améliorer l’habitabilité de la capsule Dragon et le système de support de vie. Il n’est actuellement prévu que pour un voyage de quelques jours en orbite terrestre. Il faudra prévoir la place pour la nourriture, l’eau, l’oxygène… bref, tout ce qui permettra aux astronautes de vivre pendant les 500 jours du voyages. Alors que la Station Spatiale Internationale est ravitaillée tous les deux mois par des vaisseaux-cargos, la capsule devra emmener tout le nécessaire à la survie de l’équipage.

Et enfin, l’aspect le plus aléatoire reste les astronautes eux-mêmes : vivre 500 jours ensemble, dans un environnement confiné, loin de la terre dans un confort rudimentaire, constitue un réel challenge psychologique.

L’équipage de la mission Mars 500

 

 

La mission Mars500 a bien tenté de simuler les effets d’une telle isolation, mais il n’y avait pas le problème de l’éloignement : les astronautes savaient qu’en cas de gros problème ils pouvaient avertir les scientifiques à l’extérieur et ils pouvaient sortir quand ils le voulaient. Il n’y avait pas non plus le problème de l’absence de gravité ni celui des radiations.

 

 

L’absence de gravité agit sur les muscles (perte de masse musculaire), sur les os (pertes de la masse osseuse) ainsi que de manière générale sur le corps en entier.

André Kuipers (ESA) courant sur le tapis d’exercice à bord de l’ISS (Credit : ESA/NASA)

 

 

A bord de l’ISS, les astronautes effectuent 2h d’exercices physiques par jour afin de contrer autant que possible les effets de l’apesanteur sur le corps. Il faudra donc réussir à installer des appareils d’exercices à l’intérieur de la capsule. A moins de l’agrandir, je ne vois pas trop comment tout pourra rentrer (appareils+nourriture+réservoirs d’eau et d’oxygène pour 500 jours+les astronautes eux-mêmes…).

 

 

Cela semble complètement insensé. Nous saurons donc d’ici cinq ans (ou peut-être avant) si l’argent permet de tout faire.

En attendant, la conférence de presse est prévue de se dérouler le mercredi 27 février 2013 à 19h (Heure de Paris).

 

(Source : http://www.armaghplanet.com/blog/dennis-titos-mars-mission-possible-but-pointless.html )

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.