L-364 : Si nous étions ceux qui renvoyions le dernier ATV « à la maison »…

Lundi 25 novembre 2013

De retour dans le monde ATV* avec Sasha, au centre européen des astronautes, ici à Cologne.

Faisant partie de l’équipage de réserve de l’Expédition 40, qui sera à bord de l’ISS pendant la plus grande partie de la mission ATV5, Sasha et moi recevons une formation complète sur le suivi du rendez-vous et de l’amarrage de l’ATV ainsi que toutes les phases d’opérations liées, comme le transfert d’eau et de gaz.

Cependant, à moins que nous devions vraiment voler six mois plus tôt (ce qui est très peu probable !) ou si le lancement de l’ATV5 a un report significatif, mon collègue Alex et son coéquipier auront la charge de toutes ces opérations.

Cependant, il est bien possible que Sasha et moi soyons ceux qui fermeront la trappe et enverront le tout dernier ATV sur son trajet destructeur à travers l’atmosphère et dans l’océan. Donc, aujourd’hui, nous avions une présentation des opérations de départ. Beaucoup plus simples que les opérations de rendez-vous, comme vous pouvez vous l’imaginer : après tout, lorsque la trajectoire générale s’éloigne de vous, les choses sont inévitablement moins complexes que lorsque elle se rapproche.

ATV2 Johannes Kepler (Crédits : NASA)

Reconnaissez-vous l’ATV sur cette photo ? C’est l’ATV2 Johannes Kepler après son désamarrage, pris par l’Expédition 28.

*Au cas où vous ne seriez pas familier avec l’ATV, voici un vieil article du journal de bord qui en parle de façon générale.

 

Cette note est la suite d’une longue série de notes de Samantha Cristoforetti qui a entrepris l’écriture d’un journal de bord quotidien qui la mènera au jour de son lancement, pour le moment prévu le 24 novembre 2014.
La version anglaise (originale) peut être consultée sur son compte Google+ et la traduction italienne sur le site AstronautiNEWS. Toutes les photos postées sont sa propriété et proviennent de son journal de bord sur son compte Google+.

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.