L-295 : Quand Thomas Pesquet et moi avons survécu à l’hiver russe…

L-295 : Dimanche 2 février 2013

Joyeux dimanche à tous !

Ici, à Star City, plusieurs équipages ont effectués leur entraînement de survie à l’hiver ces dernières semaines. Certains ont été confrontés à des températures allant jusqu’à -30°C lorsqu’ils ont passé deux nuits dehors dans les bois !

Cela m’a rappelé des souvenirs de mon propre entraînement de survie à l’hiver il y a deux ans. A ce moment-là je n’étais pas encore assignée à une expédition ISS, mais je suivais une formation comme astronaute de réserve de l’ESA. Mon équipage « incluait » mon collègue Shenanigan Thomas Pesquet ainsi que l’un des candidats cosmonaute de 2009 – maintenant un cosmonaute totalement qualifié – Sergey, ce dernier servant de commandant pendant les trois jours passé dehors. Nous avons passé un super moment ensemble et nous avons été très chanceux avec la météo : il n’y avait pas trop de neige au sol et les températures n’étaient descendues que jusqu’à -15°C pendant les nuits !

 

 Samantha Cristoforetti et Thomas Pesquet pendant leur entrainement de survie à l'hiver russe

 

J’ai pris un peu de temps aujourd’hui pour sélectionner et transférer quelques photos, que vous pouvez trouver ici : Winter survival training in Russia.

Et si vous voulez en savoir plus sur la façon dont nous avons passé ces deux jours, voici mon récit écrit il y a deux ans : Survivre à l’hiver russe

(Traduction italienne par @desinformatico ici)

 

Cette note est la suite d’une longue série de notes de Samantha Cristoforetti qui a entrepris l’écriture d’un journal de bord quotidien qui la mènera au jour de son lancement, pour le moment prévu le 24 novembre 2014.
La version anglaise (originale) peut être consultée sur son compte Google+ et la traduction italienne sur le site AstronautiNEWS. Toutes les photos postées sont sa propriété et proviennent de son journal de bord sur son compte Google+.

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.