ATV-5 : Le dernier cargo européen de ravitaillement de l’ISS est prêt à partir !

Ariane 5 VA219 avecl'ATV-5 Georges Lemaitre à son sommet en zone de lancement (Crédits : ESA-CNES-Arianespace / Optique vidéo du CSG - P.Baudon)

Ariane 5 VA219 avecl’ATV-5 Georges Lemaitre à son sommet en zone de lancement
(Crédits : ESA-CNES-Arianespace / Optique vidéo du CSG – P.Baudon)

Depuis 2008, l’Europe participe aux coûts de fonctionnement de l’ISS en fournissant un vaisseau cargo de ravitaillement baptisé ATV (Automated Transfert Vehicule, Véhicule de Transfert Automatisé). L’ATV, comme son nom l’indique, est un véhicule tout automatisé qui est capable de s’amarrer à l’ISS sans intervention humaine. Il est composé de deux compartiments : un compartiment pressurisé dans lequel se trouve la cargaison sèche (nourriture, vêtements, matériel d’expérience, pièces de rechange de l’ISS, affaires personnelles des astronautes, etc…) et un compartiment non pressurisé dans lequel se trouve la cargaison liquide (oxygène et air, eau, carburant).

L’ATV c’est un véhicule 3-en-1 :

– il transporte le ravitaillement,

– il rebooste la station spatiale à plusieurs reprises lors de sa phase amarré en allumant ses propulseurs. Cela permet de rehausser l’altitude de la Station. En effet celle-ci perd régulièrement de la vitesse (et donc de l’altitude) à cause du frottement de l’air résiduel.

– Et enfin, il incinère : Une fois vidé de sa cargaison, l’ATV est rempli de tous ce dont les astronautes veulent se débarrasser (emballages, déchets divers) et l’ensemble se consume au cours de sa rentrée atmosphérique.

Ariane 5 (VA219) avec l'ATV-5 Georges Lemaitre à son sommet le 28 Juillet 2014 à Kourou. (Crédits : ESA/S.Corvaja)

Ariane 5 (VA219) avec l’ATV-5 Georges Lemaitre à son sommet le 28 Juillet 2014 à Kourou. (Crédits : ESA/S.Corvaja)

Cette nuit, à 1h47 (23h47 UTC), L’ATV-5 Georges Lemaître va prendre la direction de l’espace, afin de rejoindre l’ISS pour s’y amarrer le 12 août prochain. Il sera lancé, tout comme ses quatre prédécesseurs, par une fusée Ariane 5 ES (vol VA219) depuis le port spatial de Kourou en Guyane Française.

A voir en français à partir de 1h27 (23h27 UTC) sur le site d’Arianespace

Avec plus de 20T, cet ATV sera le véhicule le plus lourd jamais lancé par une Ariane 5. Dans son ventre on trouvera :

– 2695kg de cargaison sèche (incluant les T-shirt spacetex de l’ESA, conçus pour pouvoir être portés plus longtemps)
– 848kg d’eau « russe » (première fois que les trois réservoirs d’eau ont été complètement remplis)
– 2 réservoirs d’oxygène et 1 réservoir d’air, le tout pesant 100kg
– 4356kg de propergols, incluant

– 2118kg pour l’aide à la propulsion de l’ISS
– 860kg de propergols de ravitaillement pour les cuves coté russe. (Servira à rehausser la Station lorsque aucun véhicule de ravitaillement ne pourra le faire.)

L'ATV-4 Albert Einstein photographié depuis l'ISS le 15 Juin 2013 (Crédits : ESA/NASA)

L’ATV-4 Albert Einstein photographié depuis l’ISS le 15 Juin 2013 (Crédits : ESA/NASA)

En plus de la cargaison habituelle, l’ATV Georges Lemaître va transporter (entre autre) deux expériences :

LIRIS (Laser InfraRed Imaging Sensors) : c’est un capteur qui devrait permettre dans le futur à des vaisseaux spatiaux d’effectuer des rendez-vous avec des cibles qui ne sont pas contrôlées (par exemple des débris spatiaux ou un conteneur d’échantillons en provenance de Mars). L’ultime vol de l’ATV est donc utilisé pour tester ce tout nouveau capteur.

– La Break-Up Camera est une caméra infrarouge qui filmera les 20 dernières secondes de la rentrée atmosphérique de l’ATV depuis l’intérieur. Cette caméra va brûler en même temps que l’ATV, mais avant cela elle transmettra ses données au Reentry Satcom, une capsule sphérique protégée par un bouclier en céramique qui doit résister à une chaleur de 1500°C. Le Reentry Satcom a une antenne, donc lorsque l’ATV se sera désintégré, il commencera à transmettre les données à un satellite de communication Iridium qui les transférera ensuite à la Terre.

La rentrée atmosphérique, prévue décembre 2014/janvier 2015, marquera la fin du programme de ravitaillement de l’ISS par un ATV. La Station ne sera heureusement pas laissée à l’abandon, puisque actuellement 4 autres véhicules sont capables de la ravitailler : le Progress russe, l’HTV japonais, le Cygnus et le Dragon américain. Cependant l’ATV est le véhicule qui a la plus grande capacité de transport (trois fois plus que le Progress et 25% de plus que l’HTV) et la plus grande capacité de rehaussement de tous les véhicules de ravitaillement.

Une rentrée sous haute surveillance

Dernière nouveauté pour cette cinquième et dernière mission ATV, la rentrée atmosphérique ne s’effectuera pas selon le même angle aigu que les précédentes. La NASA prépare actuellement la rentrée atmosphérique de l’ISS, qui devrait se faire en 2024. L’ATV étant le plus grand véhicule visiteur de l’ISS, l’agence américaine a demandé aux opérateurs du centre de contrôle ATV de Toulouse de faire une rentrée similaire à celle de l’ISS, c’est à dire plus « plate ». La rentrée sera filmée par les astronautes depuis l’ISS, observée depuis la Terre, et des données seront également récoltées depuis l’intérieur de l’ATV lui-même grâce à la caméra de l’ESA mentionnée ci-dessus et aussi grâce à deux autres instruments embarqués : Le Reentry Breakup Recorder de la NASA et l’ i-Ball de la JAXA (l’Agence Spatiale Japonaise).

Mais nous n’en sommes pas encore là. Je vous laisse regarder ce timelapse des derniers préparatifs de l’ATV-5

 

 

Pour en savoir plus : 

Les chouettes photos de la campagne de lancement ATV-5 sur le compte Flickr de l’ESA.
Les chouettes photos de la campagne de lancement ATV-5 sur le compte Flickr du CNES.

L’ATV-5 bat un nouveau record de cargaison sur le site web du CNES

Et si le temps le permet, vous pourrez même voir passer l’ATV au dessus de votre tête cette nuit lors de ses 2ème et 3ème orbites. Toutes les infos ici : Spotting ATV-5 over Europe

 

Sources :

L’ATV-5 testera de nouveaux capteurs de rendez-vous
L’ATV-5 est désormais chargé et fermé
ATV’s fiery break-up to be seen from inside (en anglais donc)
Brochure de l’ESA en français de l’ATV-5 Georges Lemaitre
Dossier d’information du CNES en français sur l’ATV-5

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.