L-0 : Quelques pensées avant le décollage et des remerciements !

L-0 : Dimanche 23 Novembre 2014

Bon, je vous avais dit hier qu’il se pouvait que ça ne soit pas mon dernier article avant le lancement. Je me suis réveillée un peu plus tôt que les 5 heures de sieste prévues et ça ne sert à rien d’essayer de se rendormir, donc me voici, partageant quelques pensées sur le départ. Les médecins vont venir dans environ 40 minutes pour démarrer une série d’opérations d’hygiène : avant d’aller dans l’espace, je serai propre comme je ne l’ai jamais été, à l’extérieur comme à l’intérieur (si vous voyez ce que je veux dire, je n’entrerai pas dans les détails ici).

J’ai pris mon ordinateur et suis revenue au lit. Ma dernière fois dans un lit avant plusieurs mois. Qui sait si cela manquera à mon corps ou s’il aimera dormir en apesanteur. La sieste a été bizarre : une partie de mon cerveau était en train de rêver, l’autre partie était éveillée, et me regardait rêver. Mais c’est ainsi qu’ont été les derniers jours : une partie de moi vivait tous les évènements, les rencontres, les traditions de ces derniers jours, et une partie de moi regardait presque un film se dérouler.

Maintenant presque tout est fait. Mes bagages sont soigneusement emballés et seront transportés vers leur destination finale par ma famille, l’équipage de réserve et le personnel de soutien de l’ESA toujours secourable. Heureusement, tout est bien organisé : une partie des bagages ira dans mes sacs d’atterrissage, un pour le site d’atterrissage nominal et un pour le site balistique. Une partie ira à la maison, à Cologne, une partie prendra finalement la route de Houston pour mon retour.

Mon Email est paramétré avec un message d’absence du bureau : assez cool de pouvoir écrire « Désolée, je suis hors de la planète pendant un certain temps ».

Beaucoup d’amis ont fait tout le chemin jusqu’à Baïkonour (Vous les gars vous assurez !) : Nous avons eu la chance de passer du temps ensemble, bien que dans la situation un peu bizarre de devoir parler à travers une vitre en verre. J’ai pu avoir un contact direct avec ma famille proche, qui ont été contrôlés médicalement. Tous nous diront au revoir dans quelques heures lorsque nous sortirons du bâtiment pour monter dans les bus pour le Cosmodrome.

Dans une journée comme celle-ci (bon, y-aura-t-il encore un autre jour comme celui-ci ?), je sens que la chose la plus importante est de dire merci : j’ai eu plusieurs occasions de remercier publiquement les organisations qui ont rendu ce vol spatial possible pour moi. Mais maintenant j’aimerais remercier plus personnellement ma famille, mes amis, mes professeurs, mes collègues, tous les gens qui m’ont aidée à arriver jusqu’à cette journée, en me soutenant ou en me défiant, en m’enseignant des choses ou simplement en étant là pour moi. Je vais dans l’espace avec la totalité de moi-même, tout ce que je suis et tout ce que j’ai expérimenté, et j’emmène certainement avec moi chaque personne que j’ai rencontrée.

J’aimerais partager une photo que notre équipier de réserve, Oleg Kononenko, a pris vendredi pendant que notre fusée était relevée sur son pas de tir. Je peux presque voir mon siège tout là-haut au sommet !

 

TMA15M

 

N’oubliez pas d’écouter notre #LaunchPadPlaylist avec nous ce soir, environ 30-40mn avant le décollage.

Mes meilleurs vœux, et je vous recontacte de l’espace !

 

Cette note est la suite d’une longue série de notes de Samantha Cristoforetti qui a entrepris l’écriture d’un journal de bord quotidien qui la mènera au jour de son lancement, pour le moment prévu le 23 novembre 2014.
La version anglaise (originale) peut être consultée sur son compte Google+ et la traduction italienne sur le site AstronautiNEWS. Toutes les photos postées sont sa propriété et proviennent de son journal de bord sur son compte Google+.

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.