L-21 : Examen réussi, et oui, nous décollons toujours le 23 novembre !

L-21 : Dimanche 2 Novembre 2014

Examens terminés ! Anton, Terry et moi avons fini notre tout dernier examen vendredi puis Anton a consciencieusement présidé les célébrations de style russe qui ont commencées avec une série formelle de toasts et ont ensuite migré vers un autre emplacement pour faire la fête jusque tard dans la nuit. Il s’avérait que c’était la nuit de Halloween et Sasha, notre instructrice pour l’amarrage manuel, a même creusé une citrouille « 42 » pour nous en guise de cadeau !

 

Nous sommes donc prêts à rencontrer notre vaisseau spatial à Baïkonour le 12 novembre après un peu de repos ici à Star City et la traditionnelle visite à la tombe de Gagarin sur la Place Rouge la semaine prochaine.
Tout se déroule conformément au calendrier. Parce que beaucoup l’ont demandé : notre départ pour l’ISS n’est nullement affecté par l’accident d’Antares plus tôt cette semaine, qui a conduit à la perte du véhicule de ravitaillement Cygnus. Cela a été bien sûr très regrettable et un rappel que les vols spatiaux sont une entreprise difficile et risquée, mais aucune vie n’a été perdue et la cargaison peut être remplacée grâce à la robuste et hautement redondante chaîne logistique de la Station Spatiale. Donc, comme nous aimons à le dire dans l’Expédition 42, Don’t Panic! (Pas de panique !, NdlT)

 

Signature de l'enveloppe contenant la liste des dysfonctionnements pour notre examen (Crédits : NASA/Stéphanie Stoll)

Signature de l’enveloppe contenant la liste des dysfonctionnements pour notre examen (Crédits : NASA/Stéphanie Stoll)

 

Par ailleurs, l’accident a été également l’occasion pour moi de me rappeler une fois de plus l’incroyable dévouement et le professionnalisme des équipes des vols habités à travers le monde : Lorsque je me suis réveillée avec les infos à Star City, je me suis immédiatement demandée ce que seraient les conséquences. Mais je n’ai eu qu’à consulter ma boite aux lettres : beaucoup d’emails étaient déjà arrivés et beaucoup d’autres arriveront encore au cours de la journée pour nous détailler ce qui était perdu, ce que pourraient être les conséquences et dans de nombreux cas, même ce à quoi pourrait ressembler le plan de récupération. Cela a été incroyable de voir toutes les équipes réagir si vite et faire en sorte de nous maintenir au courant et rassuré.

L’une des personnes qui a immédiatement pris contact avec moi était mon Directeur de Mission de l’ESA, Alex Nitsch, qui est le grand responsable pour les objectifs de mission ESA, en particulier les opérations scientifiques dans Columbus.

Dans cet article, où il est l’invité du blog Blue Dot, vous pouvez voir son point de vue sur « le jour d’après » : http://blogs.esa.int/alexander-gerst/2014/10/30/orbital-mishap/

Cela pourrait ne pas être évident, mais comme vous pouvez le voir d’après les mots d’Alex, l’une des préoccupations les plus immédiates est de redéfinir les priorités et, en conséquence, de reconstruire le planning de l’équipage. L’équipage a un week-end de repos normal, au lieu de capturer et d’amarrer le Cygnus et, lorsque la semaine de travail démarrera demain, ils seront sur un nouveau planning d’activités. Une replanification de dernière minute n’est pas une tâche facile et je suis sûre que beaucoup de personnes ont travaillé le soir et la nuit : il y a toujours beaucoup à faire à bord, donc ce n’est certainement pas une question de trouver des choses à faire, mais toutes les contraintes et les interdépendances doivent être considérées !

Assurez-vous de lire aussi les mots d’Alex sur « la chorégraphie déchets et rangement » : ce n’est pas la première chose à laquelle vous auriez pensé, hein ?

Quant à « mes » affaires, il n’y avait rien de trop personnel sur le Cygnus. La petite boîte que je pouvais remplir avec des choses personnelles, comme des chaussettes supplémentaires et du matériel d’outreach (pour faire de la sensibilisation, NdlT), est déjà à bord de l’ISS : Alex, mon collègue astronaute de l’ESA, m’a même envoyé une photo de celle-ci depuis l’orbite pour me rassurer ! Et les souvenirs qui m’ont été confiés par des amis et la famille vont voler avec moi à bord du Soyouz. Le Cygnus transportait des vêtements pour nous pour la dernière partie de la mission, mais il y a encore du temps pour les réapprovisionner (et nous avons même des vêtements de rechange en orbite, juste au cas où). Tous mes conteneurs de nourriture supplémentaire (9 boites) sont aussi déjà en orbite et, en ce qui concerne la nourriture normale de l’ISS, il y a une réserve de plusieurs mois déjà stockée dans la Station !

 

Vous pouvez voir des photos supplémentaires ici : www.flickr.com/photos/astrosamantha/

 

Cette note est la suite d’une longue série de notes de Samantha Cristoforetti qui a entrepris l’écriture d’un journal de bord quotidien qui la mènera au jour de son lancement, pour le moment prévu le 23 novembre 2014.
La version anglaise (originale) peut être consultée sur son compte Google+ et la traduction italienne sur le site AstronautiNEWS. Toutes les photos postées sont sa propriété et proviennent de son journal de bord sur son compte Google+.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.