[MAJ] Progress M-27M : Le ciel va-t-il nous tomber sur la tête ?

(lire en bas de l’article pour une mise à jour)

Après avoir déjà vu apparaître deux articles de journaux postés par mes amis sur mon mur Facebook qui ajoutent en commentaire « Ca craint » ou encore « c’est rassurant ! », et après avoir lu les titres à sensation que certains journalistes mettent à leur article (« Un cargo spatial russe en perdition chute vers la Terre », ça fait peur non ?) , je me dis qu’une petite mise au point ne sera pas inutile.

Faut-il avoir peur de la rentrée atmosphérique du vaisseau Progress ? Va-t-on avoir le ciel qui nous tombe sur la tête ?

 

Progress M-23M lors de son départ de l'ISS le 21.07.2014 (Crédits : Oleg Artemyev/Roscosmos)

Progress M-23M lors de son départ de l’ISS le 21.07.2014 (Crédits : Oleg Artemyev/Roscosmos)

 

Avant de répondre à ces questions, un petit rappel des faits :

Avant-hier mardi, à 9h09 du matin (CEST), une fusée Soyouz décolle de Baïkonour avec à son sommet un vaisseau de ravitaillement de l’ISS, le Progress M-27M (ou encore appelé Progress 59). Celui-ci est rempli avec 2,3T de cargaison pour les six membres d’équipage vivant à bord de la Station (eau, oxygène, propergol, pièces de rechange pour l’ISS, matériel pour des expériences scientifiques, nourriture, vêtements,…)

Voici la liste publiée sur le site tsenki.com

(source : http://www.tsenki.com/en/launch_services/help_information/launch/2015/?EID=120974#tab-Cargo-link)

(source : tsenki.com)

 

Après sa mise en orbite et sa séparation du troisième étage qui sur le coup ne semble pas poser problème, les ingénieurs au sol ont du mal à établir la communication avec le Progress pour savoir si les panneaux solaires et les antennes de communication ont été déployées. Finalement ils obtiennent la confirmation du déploiement des panneaux solaires et du déploiement des trois antennes de communication. Manquent à l’appel les deux antennes qui permettent au vaisseau de s’amarrer de manière automatique à l’ISS. Si tout avait été nominal, le Progress se serait amarré à la Station au bout de 4 orbites. Avec ces différents dysfonctionnements, les ingénieurs décident de repasser à un profil de rendez-vous en 34 orbites (environ 2 jours) comme cela se faisait il y a encore 3 ans, afin de leur laisser du temps pour comprendre et résoudre les problèmes.

Finalement, après s’être rendu compte que le vaisseau avait été placé sur une mauvaise orbite (188km X 260km au lieu de 193km X 238km, donc une apogée plus haute que prévue), qu’il ne communiquait avec le sol que de manière sporadique et qu’il s’était mis à tournoyer sur lui-même, les ingénieurs décident de renoncer à l’amarrage et de tenter de reprendre le contrôle sur le vaisseau, au moins pour le stabiliser.

 

A chaque passage du Progress au-dessus des antennes de communication russes situées au sol, ceux-ci espèrent pouvoir communiquer avec le vaisseau, mais en vain. Son état n’est pas encore connu de manière certaine, mais à priori il n’a plus assez de puissance car les panneaux solaires ne sont pas suffisamment exposées au soleil à cause de sa rotation. Des objets, une quarantaine, ont été repérés à proximité du Progress, laissant penser qu’il y a eu une explosion ou une collision entre le cargo et le troisième étage de la fusée.

Le contenu du Progress n’était pas essentiel aux astronautes. Rien n’est irremplaçable et ceux-ci ont environ quatre mois de réserves à bord. Un cargo Dragon est prévu de venir ravitailler la Station en Juin, un cargo japonais HTV et un autre Progress en Août (à condition qu’il soit lancé, ce qui n’est pas encore sûr).

Voici l’état actuel des consommables dans la Station  (cf les colonnes de droite avec le Dragon CRS-6 qui est arrivé mi-avril) (source : nasa.gov via @wakka44).

On peut lire sur ce tableau qu’ils ont des réserves en nourriture jusqu’à début septembre.

 

Statut des consommables de l'ISS - Avril 2015

 

L’orbite actuelle laisse un répit d’environ une semaine avant que le Progress ne redescende sur Terre. On ne sait pas encore quand, ni où, le Progress rentrera dans l’atmosphère, mais cela se situera quelque part entre le 5 et le 11 Mai.

Ce qui nous amène à la question posée au début de cet article : Le Progress va-t-il nous tomber sur la tête ?

La réponse pourrait être un non catégorique, mais je ne peux vous donner que des probabilités :

La probabilité pour que des morceaux de satellite tombent sur un terrien lambda (dans le cas où le satellite ne se consumerait pas complètement lors de sa rentrée atmosphérique) est de… 1/3200. Et la probabilité pour que ce terrien lambda ce soit vous ou moi passe à… 1 sur 2.2 billions. On a plus de risques de se faire frapper par un éclair ou d’avoir un accident de voiture.  Alors, rassurés ? (sources : livescience.com  via @danielscuka)

Mais si malgré tout vous souhaitez pouvoir garder à l’œil le Progress et tenter de prédire l’endroit où celui-ci va tomber se désintégrer, je vous invite à consulter Heavens-Above ou encore satflare.com. Et qui sait, peut-être aurez-vous la chance de voir un joli feu d’artifice dans le ciel ?

Rentrée du 1er cargo de ravitaillement Européen, l’ATV Jules Verne, en septembre 2008 :

 

 

—MAJ du Jeudi 7 Mai 2015—

La rentrée atmosphérique du vaisseau Progress se précise. D’après l’agence spatiale russe, Roscosmos, celle-ci aurait lieu cette nuit entre 0h13 et 3h51 heure de Moscou (23h13 et 2h51 Heure de Paris). Selon les prédictions du site satflare.com, il y a peu de chances que l’Europe soit sur sa trajectoire à ce moment-là. Il y a plus de chance pour l’Afrique, le Moyen-Orient ou l’Asie. Préparez vos appareils photos là-bas, ça pourrait donner lieu à un chouette feu d’artifice !

Progress M27M prediction rentree atmosphérique

Prédictions de Satflare avec une hypothèse de rentrée à 4h08 CEST (2h08 UTC)

— Fin MAJ —

 

 

Pour en savoir plus… (principalement en anglais)

Progress M-27M mission updates sur spaceflight10.com
Progress 59 Cargo Craft Updates sur blogs.nasa.gov

En français : Un cargo Progress hors de contrôle sur le blog Rêves d’Espace

 

2 commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.