Préparation de l’ISS pour l’arrivée de futurs vaisseaux habités

Déplacement du PMM Leonardo, le Permanent Multipurpose Module

Alors qu’actuellement seul le Soyouz russe est capable de transporter des astronautes à bord de l’ISS, il ne sera bientôt plus le seul. En effet, deux nouvelles capsules de transport d’astronautes sont en cours de développement et celles-ci devraient commencer à desservir la Station Spatiale à partir de 2017. Il s’agit de la capsule CST-100 de Boeing et de la capsule Dragon V2 de SpaceX. Avec l’arrivée de ces nouvelles capsules, il faut trouver de la place pour qu’elles puissent s’amarrer à la Station.

 

Leonardo installé sur l'ISS (Crédits : ESA/NASA)

Leonardo installé sur l’ISS (Crédits : ESA/NASA)

 

Les Soyouz (habités) et les Progress (cargo) ont leur propre port d’amarrage sur le segment russe (au nombre de 4). Coté segment américain, les vaisseaux cargo américain Dragon et Cygnus ainsi que l’HTV japonais sont amarrés à l’aide du bras robotique Canadarm2 sur l’un des deux ports disponibles du module Harmony (Node 2). Il s’agit du module qui se situe entre le laboratoire japonais, le laboratoire européen et le laboratoire américain à l’avant de la Station, là où dorment quatre des six astronautes. Les deux ports en question sont situés coté Terre (Nadir) et coté Espace (Zenith) du module.

La Station va bientôt être équipée de deux ports d’amarrage supplémentaires pour permettre l’amarrage de ces deux nouveaux vaisseaux. Le premier des deux nouveaux adaptateurs, IDA-1 et IDA-2 (International Docking Adapter) sera lancé à bord du vaisseau cargo Dragon (CRS-7) le 26 Juin et sera attaché au PMA-2 (Pressurized Mating Adapter) à l’avant du Node 2 Harmony (là où s’amarraient les navettes Spatiales américaines à l’époque). Le second adaptateur sera lancé en décembre à bord du Dragon CRS-9 et sera attaché au PMA-3 (Pressurized Mating Adapter) sur le coté « Espace » (Zenith) du Node 2 Harmony, là où s’amarrent actuellement les cargos spatiaux américains et japonais. Il va donc falloir trouver un nouvel emplacement pour pouvoir conserver deux ports d’amarrage pour ces cargos (vu que l’un des deux va être pris par le deuxième adaptateur, vous suivez toujours ? :))

Il a donc été décidé de déplacer le PMM Leonardo de son emplacement actuel (coté Terre du Node 1 Unity, c’est le nœud qui fait la jointure entre le segment russe et le segment américain de la Station) vers le port avant du Node 3 Tranquility (là où les astronautes font leurs exercices physiques. La Cupola se trouve quant à elle coté Terre de ce Node 3).

 

 
La configuration finale, fin 2015, sera donc : deux emplacements d’amarrage pour les vaisseaux habités sur le Node 2 Harmony coté Espace ainsi qu’à l’avant d’Harmony et deux emplacements d’amarrage pour les vaisseaux cargos sur le coté Terre du Node 2 Harmony et du Node 1 Unity.

Le déplacement du PMM Leonardo va être réalisé mercredi 27 Mai à l’aide du bras robotique Canadarm2 et ne nécessitera cette fois-là pas d’EVA. Il sera retransmis en direct sur NASA TV à partir de 12:00 UTC (14h00 en France).

Je n’ai pas trouvé de schéma de la future configuration de l’ISS, mais voici une photo de sa configuration actuelle (qui n’a, à ma connaissance, pas changé depuis 2011). Cette photo a été prise par Paolo Nespoli, il y a tout juste 4 ans le 23 Mai 2011, depuis son Soyouz, avant son retour sur Terre.

 

Source : http://en.wikipedia.org/wiki/File:Iss027e036656-commented-20110608.svg

Source : http://en.wikipedia.org/wiki/File:Iss027e036656-commented-20110608.svg

 

Le module Leonardo a été installé sur l’ISS en 2011 afin de fournir aux astronautes de l’espace de stockage supplémentaire. Il a été construit par l’Italie et financé par l’Agence Spatiale Italienne et était auparavant utilisé par les navettes spatiales américaines pour transporter de la cargaison à bord de l’ISS. Le module était placé dans la soute de la navette puis, une fois celle-ci arrivée à la Station, il était accroché à l’un des ports de la Station. Une fois vidé de son contenu, il était rempli avec la cargaison destinée à revenir sur Terre puis remis dans la soute de la navette avant son départ.

 

Partage...Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on Pinterest

Laisser un commentaire