Mode d’emploi : observer l’ISS grâce à heavens-above.com

Depuis le départ de Thomas Pesquet dans l’espace, j’ai eu plusieurs demandes de personnes voulant savoir comment observer la Station Spatiale Internationale à l’œil nu.

La Station spatiale à l’oeil nu, c’est un point très lumineux (plus lumineux que la plupart des étoiles de notre voûte céleste) qui se déplace à une vitesse relativement rapide (un passage complet c’est environ 6 minutes d’Ouest en Est. Si ça clignote, c’est un avion. L’ISS ne clignote pas.

 

Passage de l'ISS au-dessus de Munich le 6 Juin 2014 à 22h27

Passage de l’ISS au-dessus de Munich le 6 Juin 2014 à 22h27

Sur son blog Rêves d’Espace, Isabelle a déjà écrit un article relativement complet listant les outils qui peuvent être utilisés. Je vais donc le compléter en fournissant un mode d’emploi pour l’utilisation du site internet qui est la référence dans le domaine : heavens-above.com

Heavens Above fournit, pour n’importe quel lieu sur Terre, la liste des prochains passages visibles de plusieurs satellites, et notamment de la Station Spatiale Internationale (ISS).

La première fois que vous vous connectez sur le site, vous arriverez sur la page principale :

Page Principale heavens-above.com

En principe, la page apparaîtra dans la langue de votre navigateur. Si vous souhaitez changer de langue, vous pouvez le faire en sélectionnant la langue désirée dans la liste déroulante 1.
A la première connexion, votre localisation n’est pas définie (Localisation: Unspecified en haut à droite de la page). Vous allez donc pouvoir indiquer au site l’endroit où vous vous trouvez en cliquant sur « 2. Changez votre lieu d’observation »

La page suivante va apparaître. Vous saisirez votre ville (pour moi Munich) puis vous cliquerez sur « Rechercher »

heavens-above localisationLes champs vont alors se remplir (cf ci-dessous) et vous pourrez cliquer sur « Actualiser » pour enregistrer votre nouveau lieu d’observation

Heavens-Above ActualiserLe site vous redirige sur la page principale. Vous aurez la confirmation que la localisation a bien été prise en compte en regardant dans l’encadré en haut droite en face de localisation.

Sur la page principale (voir le 1er écran ci-dessus), vous allez pouvoir maintenant cliquer sur le 3 – ISS (Station Spatiale Internationale). La page suivante va apparaître

heavens-above listeIl s’agit de la liste de tous les passages visibles de l’ISS sur votre lieu d’observation pour les 10 prochains jours. Si la liste est vide, cela signifie que vous vous trouvez dans une période où elle n’est pas du tout visible. Il faudra revenir dans quelques jours/semaines.

Vous pouvez mettre cette page dans vos favoris. Cela vous permettra d’y accéder plus rapidement la prochaine fois.

Le tableau ci-dessus comporte une ligne par passage visible. Certains passages seront plus lumineux que les autres. On appelle cela la magnitude (mag). Elle représente la luminosité maximum qu’atteindra le passage. Plus le chiffre est négatif, plus le passage sera lumineux (-3,2 est beaucoup plus lumineux que -1,0).

Le tableau indique les horaires à trois moments-clés du passage : Au début, à son point le plus haut, et à la fin.
Pour chaque moment, vous trouverez trois informations : l’heure, l’élévation (Elev) et l’azimuth (Az).

L’Elévation (Elev) correspond à la hauteur à laquelle vous devrez regarder par rapport à l’horizon. 0° représente l’horizon et 90° représente le zénith (pile au-dessus de votre tête). 45° sera donc à mi-chemin entre l’horizon et le dessus de votre tête.
Vous remarquerez que 10° est l’élévation minimum. Le site choisi qu’en dessous de 10° on ne peut pas voir la Station, il y a toujours un obstacle entre nous et l’horizon (maisons, arbres,…).

L’Azimut (Az) représente les points cardinaux, vous l’aurez compris. Soit vous connaissez votre environnement et vous savez où se situe les quatre points cardinaux chez vous, soit vous utilisez une boussole (la plupart des smartphones en sont pourvu).

On peut donc lire la 1ère ligne de la manière suivante :

Le 5 décembre, on pourra voir passer la Station Spatiale avec une magnitude maximum de -2,8. Le passage commencera au Sud-Ouest à 17h26mn07s, son point le plus haut sera à 17h29mn18s au Sud-Sud-Est et il se terminera à l’Est à 17h31mn29s.

Le fait que l’Azimut soit supérieur à 10° à la fin du passage signifie que le passage n’est pas complet : la Station va entrer dans l’ombre de la Terre avant d’atteindre l’horizon et ne sera plus visible à partir de ce moment-là.

En cliquant sur la date de la 1ère ligne, celle du 5 décembre, l’écran ci-dessous va apparaître.

Heavens-Above DétailIl s’agit d’une carte du ciel avec les constellations et les objets remarquables (étoiles, planètes, lune,…) et la trajectoire de la Station à travers le ciel. Vous pouvez utiliser les points cardinaux pour vous repérer.

Pour comprendre l’orientation de la carte, il faut vous imaginer allongés dans l’herbe, la tête tournée vers le Nord, les pieds vers le Sud, avec la carte au-dessus de votre tête. La Station va donc apparaître sur votre droite au Sud-Ouest et disparaitre sur votre gauche vers l’Est. Elle passera au-dessus de la lune et de Vénus. D’ailleurs ce soir il y a une belle conjonction Lune-Mars.

Sous la carte vous trouverez un tableau donnant encore plus de détails sur le passage. Les degrés dans Azimut permettent d’avoir encore plus de précisions sur l’endroit où se tourner (0° et 360° représentent le Nord, 180° le Sud, 90° l’Est et 270° l’Ouest).

Sur cette page, en cliquant sur Trajectoire au sol, vous obtiendrez une vue de la trajectoire de la Station au-dessus de la Terre. Lorsque le trait est en pointillés, cela signifie que la Station n’est plus visible car elle est passée dans l’ombre de la Terre.

heavens-above_trajectoire_sol

Quant aux smartphones, pour Android je sais qu’il existe les deux applications suivantes : ISS Detector et Heavens-above (l’application du site internet ci-dessus).
Pour iPhone, j’utilise GoISSWatch et ISS Finder. Il en existe d’autres, à vous de vous faire votre propre opinion sur chacune d’elles.

Voilà, j’espère que ce guide vous aidera à observer la Station Spatiale en pensant aux six astronautes se trouvant actuellement à bord (dont Thomas Pesquet).

Pour info la Station n’est visible qu’une heure ou deux après le coucher du soleil OU qu’une heure ou deux avant son lever. En effet, la Station est visible car le soleil éclaire ses panneaux solaires. Pour la voir, il faut donc que la Station soit encore à la lumière du jour pendant que nous, pauvre terrien, sommes déjà dans la nuit. C’est pour ça que lorsque je dis que si la Station passe dans l’ombre de la Terre, nous ne la voyons plus.

La station orbite à une altitude d’environ 400km au-dessus du sol. Elle fait un tour complet en 90 minutes. Il peut donc arriver certains soirs de voir deux passages, à environ 90 minutes d’écart. Il y a une période, en juin, où on peut même la voir toute la nuit pendant plusieurs jours d’affilés. Cela se produit lorsque son orbite longe la démarcation jour-nuit sur la Terre. Il m’est déjà arrivé de photographier tous ses passages jusqu’à plus de 2h du matin !

 

 

 

 

Partage...Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on Pinterest

3 commentaires

  • Excellent, beau travail !
    Avant j’utilisais :http://www.n2yo.com/passes/?s=25544#. A la suite des photos du passage de l’ISS au-dessus de Baïkonur, j’ai voulu vérifier, à posteriori, les horaires de passage. Sur n2yo, je n’ai pas trouvé la possibilité d’accéder à des données archivées contrairement à Heavens above. Je trouve ce dernier beaucoup plus élaboré avec sa carte du ciel et le timing du passage.

    Sur la photo du passage hier soir, la pose est de combien ? 1′-1’30 » ?? On voit déjà bien le filé des étoiles…
    Bonne observation ce soir (si le temps est favorable) : elle sera plus longue mais moins lumineuse.
    Est-il possible de réaliser un timelapse du passage de l’ISS ?

    • La photo que j’ai prise c’était samedi soir, c’était 10 secondes de pose. Celle qui illustre l’article a été prise en 2014. C’est une composition de 16 photos de 15 secondes. Vous la trouverez ici : https://flic.kr/p/nVeRbg
      Quant au timelapse, oui il est tout à fait possible d’en faire. Suffit de raccourcir le temps de pose à 2-3s ou un peu plus et assembler les clichés. Vous trouverez des exemples dans cet album : http://bit.ly/2ha3YHd

      • Merci pour toutes ces précisions.
        Avez-vous réfléchi à une exploitation « physique » des clichés ? A partir de la durée de pose, de l’ouverture et de la longueur de la trace photographiée, pourrait-on trouver la vitesse ou l’altitude de l’ISS ?

Laisser un commentaire