SpaceX Dragon : Lancement de la mission CRS-2

— Mise à Jour du Samedi 2 Mars 22:00 CET —

Le rendez-vous de la capsule avec la Station Spatiale Internationale a été fixé : Kevin Ford et Tom Marshburn attraperont le Dragon avec le bras robotique demain dimanche 3 Mars à 11:01 GMT (12h01 à Paris). Auparavant, une série de mise à feu des propulseurs permettront à la capsule de s’approcher progressivement de la Station Spatiale Internationale.

Voici les horaires de couverture de l’évènement par NASA TV (en heures de Paris) :
– 9h début de la couverture du rendez-vous et de la capture du Dragon (capture prévue à 12h01)
– 13h30 début de la couverture de l’amarrage du Dragon à l’ISS (les opérations d’amarrage débutent à 14h10).

Vous pouvez donc suivre tout ceci en direct en vous connectant sur NASA TV (la version pour mobile est ici : NASA Mobile)

— Fin de la Mise à Jour —

Décollage de la fusée Falcon 9 avec la capsule Dragon, 1er Mars 2013 (Credit : Jen "Flying Jenny" Sheer)

Décollage de la fusée Falcon 9 avec la capsule Dragon, 1er Mars 2013 (Credit : Jen « Flying Jenny » Sheer)

 

Après une première mission réussie en octobre 2012, SpaceX la société privée américaine a lancé une deuxième capsule Dragon ce vendredi 1er Mars 2013 à destination de la Station Spatiale Internationale.
Cette capsule a décollé à 16h10 CET (15:10 GMT) du pas de tir 40, à Cape Canaveral, Floride, à bord d’une fusée Falcon 9.

 

 

Après un début de vol qui s’est déroulé sans incident, la capsule s’est bien séparée du second étage de la fusée mais les panneaux solaires ne se sont pas déployés.

 

« Problème avec les groupes de propulseurs du dragon. Le système a empêché 3 des 4 groupes de s’initialiser. Sur le point de forcer l’initialisation. »

Le Dragon est équipé de 18 propulseurs regroupés dans quatre groupes (pods). Après la séparation, seul un des quatres groupes a été initialisé. Sur Twitter, Elon Musk, le PDG et fondateur de la compagnie SpaceX a donné des informations au fur et à mesure du déroulement des investigations. Afin de pouvoir continuer, au moins deux groupes de propulseurs doivent être initialisés. En attendant, la société a empêché le déploiement des panneaux solaires.

« Pause du déploiement des panneaux solaires jusqu’à ce qu’au moins deux groupes de propulseurs soient actifs »

Ils ont donc décidé d’envoyer des commandes pour forcer l’initialisation d’au moins un groupe supplémentaire lors du passage de la capsule au dessus de l’Australie.

 

« Sur le point de passer au dessus de la station-sol en Australie et forcer les commandes »

D’après les tweets, Les commandes pour forcer l’initialisation d’un deuxième groupe de propulseurs ont fonctionnées.

« La pression du réservoir du groupe 3 tend à être positive. Prêt à déployer les panneaux solaires. »

Puis un peu plus tard, Elon Musk a confirmé le déploiement des panneaux solaires.

Succès du déploiement des panneaux solaires

Cela laisse donc du répit pour continuer à résoudre les problèmes survenus sur la capsule Dragon. En effet, sans les panneaux solaires, la batterie interne ne pouvait alimenter la capsule Dragon que pendant environ 13 heures. Actuellement seuls deux des quatre groupes de propulseurs sont actifs.

« Tentative d’activation des groupes de propulseurs 2 et 4 »

A l’heure où j’écris (22h CET), le rendez-vous avec la station ne sera pas réalisé samedi 2 Mars 2013 comme prévu initialement. Il est reporté d’au moins une journée. En théorie la capsule peut rester en orbite plusieurs mois étant donné qu’elle est alimentée en électricité via ses panneaux solaires. Elon Musk a envoyé un dernier tweet annonçant que la capsule était maintenant sous contrôle et ne flottait plus librement dans l’espace. Les quatre groupes de propulseurs ont été initialisés et fonctionnent correctement. La capsule est sur une trajectoire élliptique de 197.9km (à son point le plus bas) par 320.2km (à son point le plus haut). Les contrôleurs de SpaceX veulent réhausser son point le plus bas afin d’éviter que les frottements de l’atmosphère terrestre n’induise une réentrée de la capsule d’ici un jour ou deux.

Lorsque la décision d’effectuer le rendez-vous sera prise, la capsule s’approchera progressivement de la Station Spatiale et sera capturée par le bras robotique que commenderont les astronautes de la NASA Kevin Ford et Thomas Marshburn pour ensuite l’amarrer au Noeud 2 (« Harmony »).

La capsule transporte environ 677kg de frêt : pièces détachées pour la station, équipement pour l’équipage (vêtements, nourriture, hygiène…), matériel pour des expériences scientifiques.

Lors de son retour sur terre, prévu le 25 Mars 2013, la capsule effectuera un amérissage dans le Pacifique au large de la Californie et ramènera sur terre environ 1200kg de cargo : principalement des retours d’expériences scientifiques et des pièces détachées diverses. La capsule Dragon est le seul vaisseau cargo capable de rapporter du matériel sur terre, les autres vaisseaux cargos se consument dans l’atmosphère une fois leur mission terminée.

Vous pouvez lire le détail du contenu de la capsule Dragon dans le manifeste (en Anglais).

Et voici quelques captures d’écrans prises au moment du lancement

La fusée Falcon9 sur son pas de tir (SLC-40) à Cape Canaveral (Credit : NASA TV)

Décollage de Falcon-9 pour la mission CRS-2 le 1er Mars (Credit : NASA TV)

Séparation du premier étage de la fusée Falcon-9 (Credit : NASA TV)

Allumage du moteur du second étage (Credit : NASA TV)

Extinction du moteur du second étage avant la séparation de la capsule (Credit : NASA TV)

Séparation de la capsule Dragon du second étage de la fusée Falcon-9 (Credit : NASA TV)

Séparation de la capsule Dragon du second étage de la fusée Falcon-9 (Credit : NASA TV)

 

Et voici la vidéo du lancement de cet après-midi

Et pour en savoir un peu plus, voici un résumé (en Anglais) écrit par Phil Plait (@BadAstronomer) sur son blog sur Slate

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.