L-423 : La descente doit être raide, mais pas trop

L-423 : Vendredi 4 octobre 2013

Aujourd’hui, j’ai pu passer du temps avec ma bonne vieille amie : la centrifugeuse de Star City.

Sauf qu’elle ne tournait pas. Je suis arrivée là un peu par hasard. J’étais planifiée sur une classe sur la descente manuelle, mais le panneau de contrôle sur lequel on s’entraîne était installé dans la cabine de la centrifugeuse, parce que l’équipage principal et celui de réserve actuel avaient leurs examens de descente manuelle cette semaine.

En face de moi sur la photo, c’est le format de descente, qui montre la courbe nominale de descente. La courbe démarre au sommet avec le moment de l’entrée dans l’atmosphère et se termine en bas avec le déploiement du parachute. Le but est d’arriver aussi près que possible du point nominal d’ouverture du parachute, mais dans nos scénarios de contrôle manuel nous ne commençons pas sur la courbe : nous simulons qu’il y a une erreur sur le moment auquel nous entrons en contact avec l’atmosphère, ce qui est généralement entre 40 secondes plus tôt et 40 secondes plus tard.

Par exemple, si nous sommes entrés dans l’atmosphère plus tard que prévu, la descente doit être plus raide pour atteindre le point de déploiement du parachute. Cela peut être difficile, car une trajectoire plus raide signifie également des Gs plus élevés. J’imagine que c’est pourquoi ils nous font faire l’examen dans la centrifugeuse : nous sentons alors le résultat de nos entrées de commandes !

 

Cette note est la suite d’une longue série de notes de Samantha Cristoforetti qui a entrepris l’écriture d’un journal de bord quotidien qui la mènera au jour de son lancement, pour le moment prévu le 30 novembre 2014.
La version anglaise (originale) peut être consultée sur son compte Google+ et la traduction italienne sur le site AstronautiNEWS. Toutes les photos postées sont sa propriété et proviennent de son journal de bord sur son compte Google+.

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.