L-426 : Moule du revêtement du siège du Soyouz

L-426 : Mardi 1er octobre 2013

Je suis là, quelque part !

Il faut tout un village pour faire le moule pour le revêtement du siège du Soyouz, c’est ce que j’ai découvert aujourd’hui. Quelques personnes versaient du plâtre liquide sur moi, d’autres me tenaient de sorte que je reste en contact avec les parois de la « baignoire » et quelqu’un me recouvrait gentiment le visage pour que je n’aie pas de projection de plâtre dessus.

Après qu’un premier moule rugueux ait été fait, il a fallu quelques itérations d’ajouts et de grattages jusqu’à ce que je sois sûre de ne pas avoir d’endroits sensibles, et même que j’aie un contact tout le long de ma colonne vertébrale et, le plus important, mon cou. Quelques itérations supplémentaires dans la combinaison spatiale Sokol et le moule était fait !

Le revêtement du siège est particulièrement important pour la rentrée. Comme vous le savez, on ne peut pas parler d’un atterrissage en douceur dans le Soyouz : l’impact avec le sol peut être violent. Mais si le revêtement est bien ajusté, il va distribuer la charge d’impact uniformément et prévenir les blessures.

Oh, et oui, des jours comme ça rendent tout ceci si réel !

 

Cette note est la suite d’une longue série de notes de Samantha Cristoforetti qui a entrepris l’écriture d’un journal de bord quotidien qui la mènera au jour de son lancement, pour le moment prévu le 30 novembre 2014.
La version anglaise (originale) peut être consultée sur son compte Google+ et la traduction italienne sur le site AstronautiNEWS. Toutes les photos postées sont sa propriété et proviennent de son journal de bord sur son compte Google+.

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.