L-439 : Opérations d’ouverture de trappe

L-439 : Mercredi 18 Septembre 2013

Aujourd’hui j’ai repris l’entraînement ATV avec mon coéquipier Sasha.

L’un des cours concernait les opérations relatives à l’entrée dans l’ATV après l’amarrage. Cela semble assez facile, mais les opérations d’entrée prennent en fait plusieurs heures.

Premièrement, avant d’ouvrir une trappe vous devez être sûr que vous avez une bonne étanchéité entre la Station et le véhicule lui-même. Nous appelons ces types de procédures des leak checks (contrôles de fuite) : En gros vous créez un différentiel de pression entre deux volumes qui sont isolés et contrôlez que l’égalisation de pression à travers le joint est dans les limites pendant un certain temps.

Après que le leak check soit réussi et que vous ouvriez la trappe, c’est le moment de prendre une longue série d’échantillons d’air, une partie pour le retour au sol et une partie pour des tests à bord pour différents contaminants.

Puis il faut installer un filtre à air et le laisser nettoyer entièrement l’atmosphère de l’ATV pendant plusieurs heures. Seulement une fois que la filtration est terminée, vous êtes autorisés à entrer dans l’ATV sans masque ni lunettes de protection. Si vous y pensez, c’est logique : sur Terre, des petites particules tombent au sol, mais dans l’espace elles flottent, donc elles peuvent facilement pénétrer dans vos yeux ou vos poumons. Bien sûr, nous n’espérons pas ça dans les véhicules spatiales qui sont préparés dans des salles blanches, mais mieux vaut prévenir que guérir !

Crédits : NASA

Vous pouvez voir sur la photo un membre d’équipage entrer dans l’ATV avec un équipement de protection. Et que sont ces trucs jaunes ? Ce sont des pinces qui sont installées sur la trappe pour augmenter la rigidité mécanique de la liaison entre l’ATV et la Station. Après tout, un ATV est une bête beaucoup plus grande qu’un Progress ou un Soyouz !

Ces pinces sont assez intéressantes. Comme vous devez être en mesure de fermer une trappe rapidement en cas d’urgence, elles sont conçues pour que lorsque vous tirez sur la ficelle de l’une d’elles, elles se retirent toutes. Assurez-vous juste que vous n’avez pas vos doigts sur le chemin lorsque le levier à ressort se referme.

 

Cette note est la suite d’une longue série de notes de Samantha Cristoforetti qui a entrepris l’écriture d’un journal de bord quotidien qui la mènera au jour de son lancement, pour le moment prévu le 30 novembre 2014.
La version anglaise (originale) peut être consultée sur son compte Google+ et la traduction italienne sur le site AstronautiNEWS. Toutes les photos postées sont sa propriété et proviennent de son journal de bord sur son compte Google+.

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.