L-384 : Une journée bandana au nom de la science.

L-384 : Mardi 12 novembre 2013

Deux longues simulations aujourd’hui.

Ce matin c’était le jour du rendez-vous et de la capture du Cygnus avec Terry et Butch à la station de travail robotique. Nous avons principalement travaillé sur différents scénarios de dysfonctionnements relatifs au bras robotique ou au véhicule en visite.

Cet après-midi j’étais seule dans les répliques de l’ISS pour mettre en pratique les procédures relatives à l’eau : collecte d’échantillons d’eau, tests de microbiologie embarqués et opérations avec l’Analyseur de Carbone Total et tests de l’iode avec le spectrophotomètre. Nous mettons de l’iode dans les conduites d’eau potable pour prévenir la prolifération de bactéries, mais nous retirons cet iode avant que l’eau ne soit distribuée pour la consommation. C’est pourquoi nous testons périodiquement la présence d’iode pour être sûr que le processus de suppression fonctionne bien.

Aujourd’hui je démarre également ma toute première collecte de données de référence en tant que sujet humain. Ce matin j’ai eu une présentation des instruments et dans quelques heures je démarrerai une période de surveillance de 36 heures au cours de laquelle je porterai des capteurs de température sur mon front et mon sternum. Le but est d’enregistrer les fluctuations quotidiennes dans le cadre de l’expérience de l’ESA « Rythmes Circadiens ». Comme vous pouvez le voir sur la photo, demain ce sera journée bandana. Les chercheurs en ont aimablement fourni un avec le kit d’expérience !

 

Cette note est la suite d’une longue série de notes de Samantha Cristoforetti qui a entrepris l’écriture d’un journal de bord quotidien qui la mènera au jour de son lancement, pour le moment prévu le 30 novembre 2014.
La version anglaise (originale) peut être consultée sur son compte Google+ et la traduction italienne sur le site AstronautiNEWS. Toutes les photos postées sont sa propriété et proviennent de son journal de bord sur son compte Google+.

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.