Swarm, nouvelle mission d’étude du champ magnétique terrestre

Swarm, cela veut dire essaim en anglais, mais c’est également le nom de la toute nouvelle mission d’observation de la Terre de l’Agence Spatiale Européenne. La mission Swarm ce sont trois satellites identiques, nommés A, B et C ou encore Alpha, Bravo et Charly, qui ont été lancés aujourd’hui à 12:02GMT par une fusée russe Rokot du cosmodrome de Plessetsk, au nord de la Russie.

Vue d’artiste de la constellation de satellites de la mission Swarm (Crédits : ESA/ATG Medialab)

Ces satellites sont mis sur trois orbites différentes et vont permettre de mesurer l’intensité, les variations et l’orientation du champ magnétique terrestre. Les données récoltées vont servir à générer un modèle informatique qui permettra de prévoir l’évolution de ce bouclier naturel.

Voici en dessin (et en anglais) une explication de ce qu’est le champ magnétique

Les satellites embarquent des instruments auxquels ont contribué notamment le CNES et le laboratoire du CEA-LETI (Laboratoire d’Electronique et de Technologie de l’Information) de Grenoble (concernant les magnétomètres scalaires absolus) et le Canada (concernant l’EFI, l’Electric Field Instrument).

Voici une courte vidéo du CNES expliquant la mission en français

et une autre d’Euronews en collaboration avec l’ESA

D’après Jonathan Amos, journaliste de la BBC, les trois satellites ressembleraient à des rats de l’espace

 

Voyez vous-même

Vue d’artiste de Swarm (Crédits : ESA/P.Carril, 2013)

Pour ma part je leur trouve une petite ressemblance avec Scrat, l’écureuil de l’Age de Glace 🙂
Pour en savoir plus…

Un article sur le site de l’ESA en français
Un dossier d’information concernant la Mission sur le site du CNES

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.