L-352 : Comment utilise-t-on le périscope ?

L-352 : Dimanche 8 décembre 2013

J’ai mentionné dans l’article d’hier que le commandant du Soyouz dispose de la vue du périscope. Vous pouvez voir le vrai périscope sur la photo ci-dessous.

Crédits : NASA

Comme vous l’avez sans doutes remarqué, il a deux ouvertures circulaires offrant deux vues qui sont espacées de 90 degrés. Pour alterner entre les vues, un miroir est pivoté à l’intérieur du périscope.

La plupart du temps, la vue qui nous intéresse est celle qui est en ligne droite le long de l’axe du périscope. Chaque fois qu’il est nécessaire d’allumer les moteurs, l’orientation de référence dans laquelle se place le Soyouz est le long de la verticale locale : dans cette orientation, le périscope est tourné vers la Terre. La configuration optique est telle que si le Soyouz est bien orienté, le commandant assis dans le siège du centre verra la totalité du globe symétriquement dans le champ visuel. En outre, tous les éléments de la surface de la Terre se déplaceront de haut en bas (ou de bas en haut si c’est une attitude de freinage).

Lorsque nous approchons de la Station pour le rendez-vous, le miroir est tourné de telle sorte que le commandant peut maintenant avoir une vue vers l’avant. C’est la vue que nous devrions utiliser pour aligner le Soyouz manuellement si nous devions effectuer un amarrage manuel.

Si le miroir reste bloqué dans sa position initiale, vous l’aurez deviné, nous avons une option de secours. Nous pouvons utiliser la vue de la caméra et une seconde cible qui est alignée avec la caméra : c’est la cible circulaire sur la photo d’hier !

 

Cette note est la suite d’une longue série de notes de Samantha Cristoforetti qui a entrepris l’écriture d’un journal de bord quotidien qui la mènera au jour de son lancement, pour le moment prévu le 24 novembre 2014.
La version anglaise (originale) peut être consultée sur son compte Google+ et la traduction italienne sur le site AstronautiNEWS. Toutes les photos postées sont sa propriété et proviennent de son journal de bord sur son compte Google+.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.