SpaceX a réussi son premier lancement sur une orbite de transfert géostationnaire

La troisième était la bonne ! C’est après deux reports la semaine dernière dus à des problèmes techniques que la fusée Falcon-9 a réussi à mettre en orbite SES-8, un satellite de télécommunication pour le compte de la société SES basée au Luxembourg.

Décollage de Falcon 9 et de SES8 de Cape Canaveral

Mardi 3 décembre 2013, lancement de Cape Canaveral d’une fusée Falcon 9 v1.1 avec SES-8 à son bord (Crédits : SpaceX)

Cette mission était très attendue puisqu’elle constitue le premier lancement sur une orbite de transfert géostationnaire pour SpaceX qui veut avoir sa part du gâteau face à Arianespace, actuellement leader sur le marché. Cette dernière devra sans doutes ajuster ses prix puisqu’un lancement d’une Ariane5 coûte environ 200 millions de dollars (elle transporte deux satellites, cela revient donc à 100 millions de dollars pour un satellite) contre un maximum de 77 millions (entre 56 et 77 millions) pour le lancement d’une Falcon 9.

Il est prévu que SpaceX lance encore trois satellites pour le compte de SES au cours des prochains mois.

En attendant, si vous l’avez manqué, voici la vidéo du lancement d’hier soir

Pour en savoir plus…

Concernant la concurrence Arianespace/SpaceX :

Article sur Les Echos : SpaceX s’attaque de front à Arianespace
Article sur Les Echos : Stéphane Israël (Arianespace) : « Ne pas surestimer SpaceX »

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.