Thomas Pesquet assigné à un vol spatial longue durée en 2016

Thomas Pesquet et Alexander Gerst

Thomas Pesquet (à gauche) et Alexander Gerst (à droite) le 22 septembre 2013 à Cologne. Alexander Gerst est le prochain astronaute de la promotion 2009 de l’ESA à partir à bord de l’ISS en mai 2014. (Crédits : cpamoa)

L’astronaute de l’ESA Thomas Pesquet a enfin obtenu une assignation pour une mission de longue durée à bord de la Station Spatiale Internationale en 2016. L’annonce a été faite en présence de Geneviève Fioraso ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche, de Jean-Yves Le Gall président du CNES et de Jean-Jacques Dordain directeur général de l’ESA lors d’une conférence de presse au ministère français de l’enseignement supérieur et de la recherche.

Thomas Pesquet, 36 ans, est le plus jeune astronaute du corps des astronautes européens et le sixième et dernier astronaute de sa promotion à obtenir une affectation pour voler à bord de la Station. Il sera le dixième astronaute français à aller dans l’espace. Le précédent astronaute français à être monté à bord de la Station était Léopold Eyharts en 2008 pour l’installation du laboratoire européen Columbus.

Thomas avait été sélectionné en 2009 par l’ESA avec 5 autres astronautes parmi plus de 8300 candidats. Leur promotion a été baptisée les Shenanigans.

Thomas, originaire de Rouen, Seine-Maritime, a fait des études d’ingénierie aérospatiale avant de travailler pour le CNES puis d’être pilote de ligne pour Air France et devenir instructeur sur l’Airbus A320. (Sa biographie en français sur le site de l’ESA)

Au cours de sa mission, Thomas Pesquet installera sur un balcon du module Columbus une horloge atomique (développée par le CNES) appelée Pharao qui se connectera avec d’autres horloges atomiques sur Terre afin de tester la théorie de la relativité d’Einstein.

D’ici son départ, il lui reste deux années d’entraînement physique et technique qui vont le préparer à sa future mission.

A suivre sur ce blog…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.