Avez-vous vu la dernière photo de Pluton par New Horizons ?

Avez-vous vu la dernière photo de Pluton par New Horizons ? Je n’ai malheureusement pas le temps d’en faire un article détaillé ce soir, mais je vous renvoie vers la page de la mission New Horizons sur le site de la NASA pour découvrir ce nouveau cliché et les explications en anglais associées. Et promis, dès que je le peux, je vous dis tout.

 

Les plaines gelées du coeur de Pluton (i.e. dans la région Tombaugh). Photo prise par New Horizons le 14 Juillet 2015 à une distance de 77000km. (Crédits : NASA/JHUAPL/SWRI)

Les plaines gelées du coeur de Pluton (i.e. dans la région Tombaugh). Photo prise par New Horizons le 14 Juillet 2015 à une distance de 77000km. (Crédits : NASA/JHUAPL/SWRI)

 

[Mise à jour du 21 Août 2015]

Chose promise, chose dûe, voici les explications  relatives à la photo ci-dessus !

Cette photo de Pluton révèle une grande plaine sans cratères dont l’âge ne dépasse pas 100 millions d’années, donc très jeune rapporté à l’âge du système solaire. Des processus géologiques la façonnent probablement toujours. Cette région glacée se situe au nord des montagnes gelées de Pluton, au centre-gauche du « coeur » appelé Tombaugh Regio ».

Cette région de plaines gelées, qui ressemble aux fissures de boue gelée que l’on trouve sur Terre, a été nommée « Sputnik Planum » (Plaine Sputnik) d’après le nom du premier satellite artificiel de la Terre.

La surface semble être divisée en segments de forme irrégulière d’environ 20km de large, qui sont entourés par des creux étroits. On peut également voir des groupes de monticules et des champs de petites fosses.

Les scientifiques ont deux théorie sur la façon dont ces segments ont été formés :

La forme irrégulière peut être le résultat de la contraction des matériaux à la surface, comme cela se produit quand la boue sèche.

Une deuxième théorie serait que ces segments sont un produit de la convection, similaire à la cire qui s’élève dans une lampe à lave. Sur Pluton, la convection pourrait se produire à l’intérieur d’une couche de monoxyde de carbone gelé, de méthane et d’azote, entraîné par la faible chaleur de l’intérieur de Pluton.

Les plaines gelées de Pluton montrent également des traînées sombre longues de quelques kilomètres. Ces traînées semblent être alignées dans la même direction et pourraient avoir été produites par les vents soufflant à travers la surface gelée.

La photo a été prise le 14 Juillet 2015 à une distance de 77000km. On peut distinguer des éléments aussi petit qu’un kilomètre de large.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.