Effets spéciaux incroyables

Note de l’éditeur de l’ESA: ceci est l’article écrit par Timothy Peake au cours de la mission NEEMO 16

Tim vu de la base NEEMO (Credit : NASA)

Tim vu de la base NEEMO (Credit : NASA)

Les dernières 24 heures ont simplement été une expérience incroyable. Et considérant que l’ensemble de la mission NEEMO 16 est jusqu’à présent une expérience incroyable, ce n’est pas peu dire. La nuit dernière à cette heure-ci je me dirigeais vers le sas de sortie avec mon collègue Steve Squyres pour une plongée de nuit, avec un seul objectif… se faire plaisir 🙂

La nuit sous l’eau c’est quelque chose de très spécial. Ayant vécu avec la vie marine depuis maintenant plusieurs jours, nous avons commencé à connaître leurs habitudes. Lorsque le ciel se couche, les poissons commencent à s’énerver. Des petites larves se rassemblent dans les lumières extérieures d’Aquarius et grimpent partout sur nos hublots. La chaîne alimentaire se met en marche et avant que nous ayons le temps de le comprendre, de beaux Tarpons argentés énormes s’ébattent au sommet de la chaîne, avec les Barracuda prenant également leur part et ‘Gordon’ le mérou géant comptant les points paresseusement comme un arbitre trop gros.

Steve et moi étions assis au fond de l’océan, impressionnés par cette scène étonnante lorsque du coin de l’œil je remarquai le bruissement caractéristique de la queue d’un poisson encore plus grand que le Tarpon… Un requin nourrice ! Il a glissé avec élégance à coté de nous, semblant un peu fâché car nous étions assis à l’endroit où il avait dormi la nuit précédente…il était temps de s’éloigner un peu et de libérer le lit.

Tim dans NEEMO (Credit : NASA)

Tim dans NEEMO (Credit : NASA)

Nous étions juste si heureux d’avoir le temps, la paix et la tranquillité pour profiter de cette scène merveilleuse, pouvoir s’étendre sur le dos et lever les yeux vers la surface, en regardant nos bulles provoquer un feu d’artifice luminescent.

Une seule personne peut entrer et sortir de l’habitat à la fois, et il faut plusieurs minutes pour vêtir et dévêtir un plongeur. Alors, quand l’heure fût venue de revenir à l’intérieur, je suis resté à l’extérieur pendant que Steve montait, et pendant ces quelques minutes, j’ai pu profiter du sentiment d’un isolement complet, avec toutes mes lumières éteintes et profitant uniquement de l’environnement et de la lueur surnaturelle venant du sas. Plus tôt, le commentaire de Steve était en plein dans le mille…tout comme une scène du film ‘Aliens’!

Avec la plongée de la nuit précédente encore fraîche dans nos esprits, la matinée a apporté la perspective de quelque chose de complètement différent mais tout aussi passionnant… les submersibles. Aujourd’hui c’était le jour où l’équipage a commencé à travailler avec nos « Véhicules d’Exploration Spatiale » en vue d’évaluer la façon dont ils contribuent à l’efficacité des tâches que nous avions réalisées au cours de la mission.

Submersible NEEMO (Credit : NASA)

Submersible NEEMO (Credit : NASA)

Au moment de notre retour dans l’eau, la lumière palissait légèrement et la visibilité diminuait, alors au moment où les submersibles sont arrivés nous avons eu de nouveau droit à une image complètement surréaliste de ces deux formidables machines illuminées apparaissant lentement hors de l’obscurité. Ce n’était vraiment pas si difficile que ça de nous souvenir que nous étions entrain de simuler une mission d’astéroïde… Les effets spéciaux sont jusqu’à présent digne d’obtenir une récompense !

 

 

 

 

Cet article a été écrit par Timothy Peake, l’un des six astronautes recrutés par l’Agence Spatiale Européenne en 2009. Leur groupe a été baptisé les Shenanigans. Vous pourrez lire la version originale de cet article en anglais sur le site de l’ESA ici : Incredible special effects

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.