L-345 : Évacuation après un incendie !

L-345 : Dimanche 15 décembre 2013

Ce soir je me prépare pour un autre voyage chez Energia, le constructeur du Soyouz : départ de Star City demain matin de bonne heure avec Terry !

En attendant, je reprends le journal là où je l’avais laissé. J’aimerais finir l’histoire de notre entraînement de la semaine dernière concernant l’évacuation en cas d’incendie. Comme vous vous en souvenez sans doutes, nous avons pratiqué des scénarios d’incendie dans le segment russe de la Station Spatiale et finalement nous avons été confrontés à un incendie dont, dans notre simulation, nous n’avons pas pu venir à bout.

Pour aggraver les choses, le feu a atteint le module auquel notre Soyouz était amarré, ne nous laissant pas d’autre choix que de quitter la Station. Or, enfiler la combinaison pressurisée Sokol en portant le masque à gaz est plutôt difficile. Au départ, vous enfilez le Sokol comme vous le feriez en temps normal, jusqu’aux bras. C’est ensuite que cela devient amusant : vous prenez une grande inspiration, vous la retenez, vous retirez le masque, vous glissez votre tête à travers le cerceau du cou et vous remettez le masque, l’idée ici étant d’éviter d’interrompre votre protection contre la fumée et les produits de combustion toxiques.

Pour notre simulation, nous avons dû nous déplacer du bâtiment qui héberge les répliques de la Station à celui qui contient le simulateur Soyouz de l’autre côté de la rue. Pendant les mois chauds les équipages traversent la rue avec le masque sur le visage, mais avec de la neige et de la glace au sol il est préférable de retirer le masque. Nous avons donc eu un masque ne fonctionnant pas pour l’habillage, rendant celui-ci un peu plus facile : dans la vraie vie nous aurions dû faire plus attention à ce que le sac souple noir ne se replie pas après une expiration, ce sac contenant la fourniture en gaz pour la prochaine inspiration !

L'équipage de l'expédition 42 assis devant le simulateur Soyouz en combinaison Sokol et masque à gaz

Crédits : GCTC

Après s’être habillé, nous avons pris place dans le module de descente du simulateur Soyouz, que nos instructeurs avaient déjà rempli de fumée assez épaisse. Parfois, je pouvais à peine voir le panneau de commandes ! Après le raccordement de nos combinaisons à la fourniture d’oxygène du Soyouz, nous avons pris une profonde inspiration, retiré le masque à gaz et fermé le casque, nous isolant de la fumée.

Pendant les deux prochaines heures nous avons alors procédé à l’exécution d’un désamarrage d’urgence de la Station ainsi qu’à l’exécution d’actions liées à l’incendie. Si vous l’avez manqué, vous pouvez lire à ce propos l’article L-350 du journal de bord !

Vous pouvez également trouver davantage de photos ici !

 

Cette note est la suite d’une longue série de notes de Samantha Cristoforetti qui a entrepris l’écriture d’un journal de bord quotidien qui la mènera au jour de son lancement, pour le moment prévu le 24 novembre 2014.
La version anglaise (originale) peut être consultée sur son compte Google+ et la traduction italienne sur le site AstronautiNEWS. Toutes les photos postées sont sa propriété et proviennent de son journal de bord sur son compte Google+.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.