L-301 : Pratique de la rentrée manuelle du Soyouz avec notre instructeur Dima

L-301 : Lundi 27 janvier 2014

Une première journée facile, ici à Star City. Merci à mon planificateur pour le démarrage à 11h, ce qui m’a donné la chance de pouvoir dormir après l’arrivée tardive d’Europe et de pouvoir m’adapter progressivement aux trois heures de décalage horaire. Trois heures ce n’est pas beaucoup, je vous l’accorde, mais comme je suis une bonne candidate pour l’horloge interne la plus rigide jamais observée chez un humain, je prendrai toutes les aides possibles.

Journée agréable, également. Quatre heures aux commandes du Soyouz, d’abord pour pratiquer quelques rendez-vous manuels puis m’entraîner à la descente manuelle. Sur la photo vous pouvez voir le lieu où nous pratiquons le pilotage manuel du profil de descente : le panneau de contrôle et la manette bleutée sont exactement comme ceux que nous avons dans le vrai Soyouz.

 

A Star City Samantha Cristoforetti s'entraine aux rentrees manuelles avec son instructeur DIMA

 

Dima est l’instructeur super génial assigné à notre équipage. Non seulement il est responsable de nos compétences pour les rentrées manuelles, mais en plus il nous prépare pour les examens globaux de qualification pour le Soyouz. Il est celui qui vient avec les scénarios de défaillances les plus fous pour nous faire grandir en tant qu’équipage et s’assurer que nous prendrons bien soin du Soyouz TMA-15M plus tard cette année.

A propos des rentrées manuelles : au cas où vous l’auriez manqué, ce vieil article du journal donne des explications d’ordre général. Mais n’hésitez pas à poser des questions !

 

Cette note est la suite d’une longue série de notes de Samantha Cristoforetti qui a entrepris l’écriture d’un journal de bord quotidien qui la mènera au jour de son lancement, pour le moment prévu le 24 novembre 2014.
La version anglaise (originale) peut être consultée sur son compte Google+ et la traduction italienne sur le site AstronautiNEWS. Toutes les photos postées sont sa propriété et proviennent de son journal de bord sur son compte Google+.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.