L-259 : Pupilles dilatées, chaîne du froid et prise de sang

L-259 : Lundi 10 mars 2014

Beaucoup de choses différentes se passent aujourd’hui pour moi au Centre Spatial Johnson.

En premier ce matin, quelques heures d’examens oculaires : c’est en partie une exigence annuelle et en partie liée à l’ensemble de tests médicaux supplémentaires que nous devons subir avant un vol longue durée. Ce n’est pas mon examen préféré parce qu’il nécessite de provoquer une dilatation des pupilles avec des gouttes oculaires spéciales. Pendant quelques heures après, les yeux restent assez sensibles à la lumière et lire est difficile.

Heureusement, ma vision était presque revenue à la normale au moment où j’ai eu un cours pratique sur la phlébotomie (prise de sang, NdlT) : merci à mon compatriote Luca, qui travaille ici au JSC et qui était volontaire pour que je lui prenne deux fois son sang aujourd’hui !

J’ai dû également utiliser mes yeux et les bouger très rapidement entre les vues de caméra dans mon dernier cours, une révision sur le pilotage du bras robotique en support d’une sortie spatiale. Nous avons déroulé une partie de la procédure que Koichi a utilisé dans l’ISS en décembre dernier en support des EVA de remplacement d’urgence du module de pompe. Si vous l’avez manqué, vous pouvez lire ici quelques mots sur le support robotique pour les EVA, en particulier ce que nous appelons GCA : L-485 : Pilotage du bras robotique.

 

Samantha Cristoforetti travaille sur le Melfi

 

Entre les deux, j’ai également eu un cours sur les opérations de rangement frigorifique. Nous avons beaucoup de besoins en rangements frigorifiques dans l’ISS, à la fois pour la science mais aussi pour des examens médicaux, puisque nous faisons systématiquement des prélèvements de sang et d’urine qui ont besoin d’être conservés puis renvoyés sur Terre pour analyse. Sur la photo vous pouvez me voir en train de m’exercer à travailler avec le Melfi – en fait une seule unité représentative. Le véritable Melfi a plusieurs de ces unités frigorifiques et nous avons trois racks (armoires, NdlT) de Melfi à bord. Nous les utilisons aussi pour ranger des poches froides qui sont utilisées à leur tour lorsque nous devons renvoyer des échantillons sur Terre pour éviter la rupture de la chaîne du froid.

 

Cette note est la suite d’une longue série de notes de Samantha Cristoforetti qui a entrepris l’écriture d’un journal de bord quotidien qui la mènera au jour de son lancement, pour le moment prévu le 24 novembre 2014.
La version anglaise (originale) peut être consultée sur son compte Google+ et la traduction italienne sur le site AstronautiNEWS. Toutes les photos postées sont sa propriété et proviennent de son journal de bord sur son compte Google+.

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.