L-261 : Haltérophilie façon ISS, photographie de la Terre et lutte contre le feu

Hier j’ai eu la première journée complète d’entraînement depuis mon arrivée au Centre Spatial Johnson.

En premier j’ai fait une séance d’entrainement sur l’ARED pour pratiquer « l’haltérophilie » sur cette machine particulière. ARED signifie Advanced Resistive Exercise Device (Appareil d’exercices résistifs avancés) – J’en ai parlé ici si vous l’avez manqué : L-475 : Exercices matinaux sur l’ARED

Une séance d’entraînement typique sur l’ARED se compose de six exercices et les membres d’équipage de l’ISS alternent entre différentes routines. Hier, par exemple, nous avons fait du squat (flexion sur jambes), du deadlift (soulevé de terre), du romenian deadlift, du heel raise (soulever les talons pour se mettre sur la pointe des pieds, NdlT), du shoulder press (développé des épaules), et du bent-over row.

Plus tard dans la journée on m’a présenté le logiciel World Map, qui est installé sur de nombreux ordinateurs de l’ISS pour aider à photographier la Terre. Disons que vous voulez prendre une photo d’un lieu en particulier sur Terre, par exemple un volcan : vous pouvez créer une « cible » sur World Map soit en la sélectionnant sur la carte, ou avec les coordonnées géographiques. Le logiciel peut alors calculer les prédictions de passage pour vous : quand est-ce que cette cible arrivera dans votre champ de vision ? Combien de temps durera le passage ? Est-ce que ce sera le jour ou la nuit ? A quel angle la verrez-vous ? Comme vous pouvez vous l’imaginer, ce sont des informations inestimables pour les opérations d’observation de la Terre !

Enfin, j’ai eu un cours de révisions sur les interventions d’urgence incendie, pour préparer une simulation prévue les prochaines semaines pour Terry, Anton et moi. L’accent a été mis sur un logiciel relativement nouveau qui aide à localiser un feu caché derrière un rack, en identifiant l’équipement qui doit être mis hors tension et, si nécessaire, dans quel port nous devons insérer l’extincteur.

 

Simulation d'une urgence incendie pour Samantha Cristoforetti

Crédits : NASA

 

La photo a été prise au cours d’une précédente simulation d’urgence incendie l’année dernière. L’outil est un appareil de mesure de la concentration des produits de combustion.

 

Cette note est la suite d’une longue série de notes de Samantha Cristoforetti qui a entrepris l’écriture d’un journal de bord quotidien qui la mènera au jour de son lancement, pour le moment prévu le 24 novembre 2014.
La version anglaise (originale) peut être consultée sur son compte Google+ et la traduction italienne sur le site AstronautiNEWS. Toutes les photos postées sont sa propriété et proviennent de son journal de bord sur son compte Google+.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.