L-175 : Affronter la réalité : Encore six mois d’entraînement avant notre tour !

L-175 : Lundi 2 juin 2014

Il y a quatre nuits de cela je regardais mes amis de l’expédition 40/41 monter dans leur fusée et, quelques heures plus tard, devenir un point lumineux de plus en plus petit dans le ciel nocturne de Baïkonour. Après avoir suivi leur amarrage réussi à l’ISS, je suis revenue à Moscou et ensuite à la maison en Europe. Cela fait quatre jours que j’ai quitté le Kazakhstan, mais les images n’arrêtent pas de me revenir, comme si une partie de moi traînait encore là-bas. Peut-être parce que nous sommes maintenant l’équipage principal et que c’est là que notre chemin nous ramènera dans six mois. Peut-être parce que c’est comme vivre une vie différente pendant deux semaines et vous ne voulez pas la laisser partir. Peut-être parce que revenir signifie faire face à la dure réalité : nous avons six mois d’entraînements intenses devant nous avant que nous puissions nous-même monter dans cette fusée.

La sagesse de la planification demande qu’on ait deux semaines de vacances après le flux d’entraînement comme équipage de réserve avant de sauter dans le flux d’entraînement comme équipage principal, mais les contraintes horaires ont fait une exception dans mon cas, donc je suis ici au Centre des Astronautes Européens pour une semaine d’entraînement sur les charges utiles et l’ATV.

 

Samantha Cristoforetti et Alexandr Samokutyayev s'entrainent à Cologne

 

Ce matin j’ai retrouvé Sasha pour quelques rafraîchissements sur le rendez-vous et l’amarrage ATV. Après un court rappel des dysfonctionnements par notre instructeur Oleg, nous avons testé nos compétences dans le simulateur et avons rétabli rapidement notre bonne coordination d’équipage. Après tout, il ne s’est pas écoulé tant de temps que ça depuis notre examen. (Voir L-291 : Aujourd’hui, réussite de l’examen ATV !)

Dans l’après-midi j’ai eu un cours sur l’assemblage de l’expérience Plasma Kristall 4, prévue pour arriver à la Station à l’automne. PK-4, qui sera installée dans Columbus, est une expérience conjointe ESA/Russie qui étudie les propriétés des plasmas complexes en microgravité, avec des séries d’expériences réelles qui commenceront l’année prochaine.

 

Cette note est la suite d’une longue série de notes de Samantha Cristoforetti qui a entrepris l’écriture d’un journal de bord quotidien qui la mènera au jour de son lancement, pour le moment prévu le 24 novembre 2014.
La version anglaise (originale) peut être consultée sur son compte Google+ et la traduction italienne sur le site AstronautiNEWS. Toutes les photos postées sont sa propriété et proviennent de son journal de bord sur son compte Google+.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.