L-1 : Encore une nuit et nous serons dans l’espace

L-1 : Samedi 22 Novembre 2014

Bon, il est probable que ce soit mon dernier journal de bord pour le compte à rebours (ou peut-être l’avant-dernier). Il y a plus de deux semaines, je vous avais parlé de nos examens finaux à Star City. Depuis lors, le compte a rebours est presque descendu à zéro et il sera bientôt temps de le faire grimper… depuis l’orbite !

Juste pour vous donner quelques impressions (principalement visuelles) des quelques semaines passées :

…de retour à Moscou, nous avons participé à la visite traditionnelle à la tombe de Gagarine sur la place Rouge, après une conférence de presse et la visite au bureau de Youri Gagarine à Star City, où nous avons signé « le » livre.

https://www.flickr.com/photos/astrosamantha/sets/72157649166545521

…Mardi de la semaine dernière, après un « petit-déjeuner » traditionnel où tout le monde se réunit autour d’une table pleine de nourriture, mais où personne ne mange, nous avons embarqué dans un avion pour Baïkonour pour démarrer notre quarantaine.

https://www.flickr.com/photos/astrosamantha/tags/departure

…le jour suivant, nous étions debout de bonne heure pour aller au Cosmodrome pour rencontrer notre vaisseau spatial : nous étions dans le module de descente à la fois en combinaison de vol et en Sokol, pour s’entraîner à descendre du module orbital ; nous avons effectué les vérifications des communications ; nous avons regardé où se trouvaient les équipements de survie; nous nous sommes familiarisés avec notre véhicule spatial.

https://www.flickr.com/photos/astrosamantha/sets/72157649274818191/

…nous avons planté des arbres (Terry et moi avons maintenant notre propre arbre dans l’allée des Cosmonautes).

https://www.flickr.com/photos/astrosamantha/tags/tree/

…nous avons entraîné notre corps et notre système vestibulaire sur la table pivotante et la chaise tournante

 

…nous avons signé des milliers de photographies  

…nous sommes allé rencontré notre vaisseau spatial une fois de plus ; cette fois-ci il était déjà dans son enveloppe et après notre départ, il a été transféré dans le bâtiment d’assemblage des fusées pour être accouplé à la fusée.

http://www.energia.ru/ru/iss/iss42/photo_11-19_2.html

…nous avons visité le musée du cosmodrome et même les petites chambres originales de Gagarin et Korolyov

…notre fusée a été déplacée sur son pas de tir

https://www.flickr.com/photos/astrosamantha/tags/rollout

…nous avons rencontré les représentants des équipes de recherche et de secours, des centaines de personnes et des dizaines de moyens déployés tout le long du passage au sol de notre descente jusqu’au Pacifique pour nous secourir en cas de besoin; et ils sont également prêts à nous secourir au Kazakhstan au cas où nous devrions effectuer un atterrissage de secours au cours des quelques orbites qui suivent notre lancement.

…nous avons rencontré le groupe balistique, qui nous ont donnés les dernières informations de leur coté.

Pour dire quelques mots de plus là-dessus : si vous faites le compte à rebours à la seconde près, vous voudriez sans doutes savoir que le décollage a été déplacé d’une seconde à 00:01:14 heure de Moscou (c’est 21:01:14 GMT, mais nous utilisons l’heure de Moscou dans le Soyouz), avec un retard maximum acceptable de 10 secondes. Les moteurs de la fusée seront mis à feu pendant 528 secondes, nous insérant ainsi dans une orbite légèrement elliptique avec une altitude moyenne de 220km.  L’angle de phase sera d’environ 25°, ce qui signifie que nous serons 25° derrière la Station. Comme nous serons également 200km plus bas, nous irons plus vite et nous la rattraperons (voici pour vous la mécanique orbitale). 25° est un peu moins que l’angle de phase idéal de 30°, donc nous devrons élever un peu notre orbite : nous ne voulons pas rattraper la Station trop vite !

Environ 45mn après le lancement, puis de nouveau 45mn plus tard, nous ferons la mise à feu du moteur à plus de 30m/s à chaque fois ce qui augmentera notre orbite et, c’est la magie de la mécanique orbitale, nous ralentira également pour nous rapprocher de la vitesse de l’ISS.

Plus tard nous aurons deux petites mises à feu de correction pour ajuster complètement notre orbite et alors, environs 3 heures et 45 minutes après le décollage, nous commencerons la séquence de rendez-vous avec la Station, élevant progressivement notre orbite à l’altitude de la Station et diminuant notre vitesse relative (à l’amarrage, elle sera seulement d’environ 8cm/s !). A peu près au même moment, la Station manœuvrera pour pivoter d’environ 180° et pour placer le segment russe dans la direction du vol : dans la toute dernière portion du rendez-vous, nous serons en réalité en avance sur la Station, donc dans l’approche finale ne serons devant elle.

L’amarrage est prévu pour 5:53, Heure de Moscou (02:53 GMT) lorsque nous traverserons l’équateur au large des cotes de l’Amérique du Sud. Mais nous nous amarrerons probablement un peu plus tôt : une fois que nous sommes alignés et que nous maintenons notre position à 150m de notre port d’amarrage, le Contrôle de Mission de Moscou nous donnera très vraisemblablement la permission d’envoyer la commande de l’approche finale un peu plus tôt.

Au fait, dû à des travaux de maintenance sur l’habituel pas de tir 1, nous décollerons du pas de tir 31. Comme nous ne pouvons pas nous rendre au rollout (déplacement de la fusée sur son pas de tir, NdlT) en tant qu’équipage principal, je la verrai pour la première fois la nuit du lancement… hem, demain !

Voici une photo de la bénédiction traditionnelle de la fusée ce matin

 

Benediction fusée Soyouz TMA-15M

 

Cette note est la suite d’une longue série de notes de Samantha Cristoforetti qui a entrepris l’écriture d’un journal de bord quotidien qui la mènera au jour de son lancement, pour le moment prévu le 23 novembre 2014.
La version anglaise (originale) peut être consultée sur son compte Google+ et la traduction italienne sur le site AstronautiNEWS. Toutes les photos postées sont sa propriété et proviennent de son journal de bord sur son compte Google+.

 

2 commentaires

  • Olivier

    Bonjour

    Merci pour les traductions des posts de nos astronautes.
    Juste une petite correction dans le texte : à la phrase « à l’amarrage, elle sera seulement d’environ 8m/s !) » il faut lire cm/s plutôt que m/s.

    Et bon voyage pour Samantha.

    • Je viens de corriger, merci pour la correction ! J’ai mal recopié et pas réfléchi que 8m/s aurait été « un peu » trop rapide 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.