Soyouz TMA-18M : En route pour l’ISS !

Décollage Soyouz TMA-18M de Baikonour le 2 Septembre à 4:38 UTC (Crédits : ESA-S. Corvaja)

Décollage Soyouz TMA-18M de Baikonour le 2 Septembre à 4:38 UTC (Crédits : ESA-S. Corvaja)

Décollage réussi ce matin à 6h38 (4:38 UTC) de Baïkonour, Kazakhstan, pour la fusée Soyouz qui transporte un nouvel équipage à destination de l’ISS. A son bord se trouvent le russe Sergey Volkov (Roscomos), le danois Andreas Mogensen (ESA) et le kazakh Aydin Aimbetov (Kascosmos). Les trois hommes vont devoir passer plus de deux jours à bord de leur vaisseau Soyouz avec un amarrage à la Station prévu pour vendredi matin 4 septembre à 9h42 (7h42 UTC). Avant de rattraper l’ISS, ils effectueront 36 orbites autour de la Terre.

Pendant ces deux jours, ils pourront profiter pleinement de la vue sur notre planète puisque peu de tâches les attendent : le vaisseau est en pilotage automatique. Ils devront simplement surveiller que tout se passe bien lors des différentes mises à feu des moteurs qui leur permettront de se hisser au niveau de l’orbite de l’ISS.

Le lancement de ce matin constitue le 500ème lancement depuis ce pas de tir, d’où est parti Youri Gagarine, le premier homme à aller dans l’Espace.

Une mission plus courte de deux jours

Initialement le voyage était prévu pour ne durer que six heures, mais suite à la modification de l’orbite de l’ISS qui a eu lieu il y a quelques semaines pour éviter une collision avec des débris, le voyage « court » n’était plus possible. Ce « petit contre-temps » raccourci d’autant plus la mission IRISS d’Andreas qui avait une durée initiale de 10 jours. L’équipe du centre de contrôle de Columbus à Oberpfaffenhofen (Munich) qui est en charge de la planification et du soutien de sa mission a dû revoir sa copie et replanifier son emploi du temps. Un certain nombre d’expériences ne seront pas réalisées par lui directement, mais seront transmises à d’autres astronautes pour être effectuées ultérieurement.

 

De gauche à droite : Aydin Aimbetov (Kazcosmos), Sergey Volkov (Roscosmos), Andreas Mogensen (ESA) lors de la conférence de presse le 1er septembre à Baikonour (Crédits : ESA/S.Corvaja)

De gauche à droite : Aydin Aimbetov (Kazcosmos), Sergey Volkov (Roscosmos), Andreas Mogensen (ESA) lors de la conférence de presse le 1er septembre à Baikonour (Crédits : ESA/S.Corvaja)

 

Un « échange » de Soyouz

Aydin Aimbetov et Andreas Mogensen vont rester jusqu’au 12 septembre à bord de l’ISS. Le but de ce voyage était de fournir à Scott Kelly et Mikhail Kornienko, les deux astronautes qui effectuent actuellement une mission d’un an à bord de l’ISS, un vaisseau Soyouz « neuf ». En effet les Soyouz ne sont certifiés que pour une durée de six mois dans l’espace et doivent donc être échangés à l’issue de cette période. Le Soyouz TMA-18M qui a décollé ce matin redescendra sur Terre en mars 2016 avec à son bord le pilote Sergey Volkov, l’américain Scott Kelly et le russe Mikhail Kornienko.

Le Soyouz TMA-16M, qui est amarré depuis mars 2015, ramènera sur Terre le 12 septembre prochain le pilote Gennady Padalka, Andreas Mogensen et Aydin Aimbetov.

 

Voici la vidéo des préparatifs de ce matin puis du décollage

 

Les photos des préparatifs et du décollage sont disponibles sur le compte Flickr de l’ESA

 

Pour en savoir plus…

Sur les expériences de la mission IRISS, en bref ici -> Derniers Examens à la Cité des Etoiles pour Andreas Mogensen et sa doublure Thomas Pesquet

Sur la mission IRISS :Le blog ESA de la mission IRISS (en anglais)

Pour suivre Andreas Mogensen sur Internet et les réseaux sociaux : http://andreasmogensen.esa.int/

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.